NOUVELLES

Les manifestations anticapitalistes se poursuivent de plus belle à Montréal

11/06/2012 12:17 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Après avoir perturbé les activités reliées au Grand Prix au cours du week-end, des militants anticapitalistes tentent de bouleverser le déroulement à Montréal du 18e Forum économique international des Amériques (FEIA).

Quelques dizaines de manifestants sont installés depuis lundi matin devant le Hilton Bonaventure, où doivent défiler de nombreuses personnalités au cours des prochains jours. Vers midi, tout se déroulait dans le calme.

En soirée, plusieurs dizaines de personnes, qui s'étaient rassemblées au square Philips, ont manifesté dans les rues du centre-ville. Elles ont notamment déambulé devant le Hilton et le Centre du commerce mondial avant de se diriger vers le parc Émilie-Gamelin d'où est partie plus tard, la désormais manifestation nocturne quotidienne.

Quelques centaines de personnes ont participé à cette marche, qui a été déclarée illégale dès son départ par le Service de police de la ville de Montréal parce qu'aucun itinéraire ne lui a été remis. Elles se sont notamment arrêtées, eux aussi, devant le Centre du commerce mondial.

Le SPVM a effectué une arrestation ciblée, un individu qui aurait entravé le travail policier au cours d'une manifestation précédente.

Parmi les invités à l'événement, qui se termine jeudi, figurent les premiers ministres Stephen Harper et Jean Charest, de même que l'ancien président de la Réserve fédérale américaine Alan Greenspan. MM. Harper et Charest doivent prononcer un discours lundi.

La Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC) a annoncé la tenue de cette manifestation sur son site Internet. L'événement a également été annoncé sur le calendrier qui est hébergé sur le site de la Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (CLASSE).

Le partenaire principal de l'événement est Power Corporation. Une réunion entre les actionnaires de l'entreprise de la famille Desmarais avait déjà été ciblée par des manifestants le 15 mai dernier au centre-ville de Montréal.

La Conférence de Montréal a pour mission «de développer la connaissance des grands enjeux de la mondialisation des économies en mettant l’accent sur les relations entre les Amériques et les différents continents», peut-on lire sur son site Internet.

Plus de 150 conférenciers doivent prendre part à l'événement, dont les ministres conservateurs Maxime Bernier, Bev Oda et Denis Lebel, le recteur de l'Université de Montréal, Guy Breton, et le gouverneur de la Banque du Canada, Marc Carney.

PLUS:pc