NOUVELLES

Le pétrole rebondit à New York, revigoré par l'aide annoncée à l'Espagne

11/06/2012 09:36 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

Les cours du pétrole rebondissaient lundi à New York dans le sillage des places boursières, l'annonce d'une aide européenne de 100 milliards d'euros aux banques espagnoles revigorant le moral des investisseurs, plus optimistes pour la demande en brut.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet montait de 75 cents par rapport à la clôture de vendredi, à 84,85 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le brut a rebondi jusqu'à 3% au cours de la nuit à la suite de l'annonce de l'aide (européenne) à l'Espagne et l'on a vu une réaction générale très positive des marchés, même si après l'euphorie initiale, la prudence reste de mise, ce qui se traduit par une hausse des cours plus mesurée de 1% à l'ouverture", a constaté Matt Smith, de Summit Energy (Schneider Electric).

Les Européens ont accepté ce week-end de payer un maximum de 100 milliards d'euros pour aider Madrid à renflouer son système bancaire exsangue, asphyxié par son exposition au secteur immobilier.

"L'approbation d'une aide financière aux banques espagnoles a revigoré le moral des investisseurs" en insufflant un peu d'optimisme pour les perspectives de la zone euro, ont abondé les experts de Commerzbank.

Par ailleurs, le marché du pétrole était soutenu par les chiffres solides des importations chinoises pour mai, publiés dimanche. Le deuxième pays consommateur de brut a importé environ 6 millions de barils par jour en mai, un chiffre record, en hausse de 18% par rapport au mois de mai 2011.

"C'est une nouvelle très positive qui apporte un soutien notable aux cours du brut", a commenté Matt Smith.

Les opérateurs restaient toutefois prudents à l'approche d'un scrutin législatif crucial en Grèce le 17 juin, les investisseurs redoutant notamment qu'une victoire des partis anti-austérité dans le pays ne précipite sa sortie de la zone euro.

ppa/sl/gde

PLUS:afp