Jonathan Quick, le gardien des Kings, remporte le trophée Conn Smythe (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
JONATHAN QUICK
Getty Images

LOS ANGELES, États-Unis - Personne ne va sous-estimer Jonathan Quick à nouveau.

Une incroyable séquence des Kings de Los Angeles a pris fin avec la victoire de la coupe Stanley et Quick a reçu le trophée Conn Smythe, lundi, après que son équipe eut écrasé les Devils du New Jersey 6-1.

Et c'était un choix facile. Quick a été le pilier des Kings au cours de leur séquence de 16-4 en séries éliminatoires et le gardien a accordé trois buts dans un match à seulement deux occasions.

«C'est incroyable, a dit Quick. Je ne pourrais pas être plus fier de ce groupe. Nous nous sommes battus très fort pour nous rendre ici.»

Ses statistiques lors des séries sont simplement inégalables: un pourcentage d'efficacité de ,946, une moyenne de buts alloués de 1,41 et trois blanchissages. Les Devils l'ont déjoué à seulement sept reprises lors des six matchs de la finale.

«Jonathan Quick est comme ça», a mentionné Luc Robitaille, le président des opérations commerciales des Kings. «Personne ne le sait, mais ça fait longtemps qu'il joue de cette façon. Regardez ses chiffres au cours des trois dernières années. Ils sont phénoménaux.»

Tout comme plusieurs de ses coéquipiers, Quick n'avaient jamais vraiment attiré les feux de la rampe, lui qui a amorcé sa carrière dans la LNH sur la Côte Ouest américaine. Mais les choses ont commencé à changer au cours de la saison, alors qu'il a été nommé parmi les finalistes pour l'obtention du trophée Vézina. Son nom s'est ensuite répandu sur toutes les lèvres au cours des séries.

Même l'étoile internationale de soccer David Beckham a commencé à se pointer au Staples Center avec un chandail no 32 du gardien des Kings.

«Je crois qu'il faut être compétitif, a expliqué Quick. Vous devez toujours être compétitif. C'est ce que prône cette équipe et c'est une sensation extraordinaire d'être au sommet présentement.»

Le natif de Milford, au Connecticut, a été excellent, neutralisant les attaques des Canucks de Vancouver, des Blues de St. Louis, des Coyotes de Phoenix — les trois premières têtes de série de l'Association de l'Ouest — et les Devils. Même après avoir accordé un but important lors de la défaite des Kings au New Jersey samedi, Quick a rebondi lundi en effectuant 17 arrêts.

«Nous avions besoin de lui, il devait être une de nos forces», a rappelé l'entraîneur-chef des Kings Darryl Sutter.

Quick est le troisième joueur natif des États-Unis à remporter le trophée Conn Smythe après Brian Leetch, avec les Rangers de New York en 1994, et Tim Thomas, avec les Bruins de Boston l'an dernier. Il est aussi le troisième gardien à mériter cet honneur depuis le lock-out de la LNH en 2004-2005.

«Il a été un de nos joueurs les plus constants au cours de la saison, a noté l'attaquant Mike Richards. La raison principale pour laquelle nous nous sommes qualifiés pour les séries est le fait qu'il ait été si constant, il a joué de la même manière soir après soir.»

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Les Kings remportent une 1re Coupe Stanley
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Stanley Cup Playoffs 2012: Jonathan Quick and Top Conn Smythe ...

Conn Smythe : quand la LNH joue à qui perd gagne

Jonathan Quick wins Conn Smythe