La journée d'affranchissement de l'impôt au Québec aura lieu cette année quatre jours plus tard qu'en 2011, soit le 17 juin, d'après les calculs annuels de l'Institut Fraser. Cette différence s'explique principalement par la hausse de la taxe de vente (TVQ), de 8,5 à 9,5 %.

La famille québécoise moyenne paiera un montant additionnel de 491 $ en taxes de vente cette année, selon l'économiste principal à l'Institut Fraser, Filip Palda.

La journée d'affranchissement de l'impôt marque le moment où la famille québécoise moyenne a gagné suffisamment d'argent pour payer les impôts prélevés par tous les ordres de gouvernement au cours de l'année.

Cette journée varie selon la province, en fonction des taux d'imposition à l'échelle provinciale et locale. La journée d'affranchissement de l'impôt du Québec est la deuxième plus tardive parmi les provinces canadiennes, devançant seulement celle de Terre-Neuve-et-Labrador.

Les Québécois doivent composer avec l'un des fardeaux fiscaux les plus lourds au pays, ajoute M. Palda.

L'Alberta est la province où la journée d'affranchissement de l'impôt arrive le plus tôt, soit le 22 mai. Elle est suivie par l'Île-du-Prince-Édouard (2 juin) le Nouveau-Brunswick (6 juin), le Manitoba (7 juin), la Colombie-Britannique (8 juin), l'Ontario (10 juin), la Saskatchewan et la Nouvelle-Écosse (12 juin).

Le Québec (17 juin) et Terre-Neuve-et-Labrador (21 juin) ferment la marche.