DIVERTISSEMENT

<i>Aux alentours</i> des Francos, par et avec Marie-Pierre Arthur (PHOTOS)

11/06/2012 07:16 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT
JF-CYR

MONTRÉAL – Marie-Pierre Arthur avait participé au Festival des Francos l’an dernier, ayant été invitée à participer aux concerts respectifs de Damien Robitaille et Bernard Adamus. Cette année, la réalité est tout autre puisque la jeune chanteuse s’amènera au centre-ville avec son propre spectacle inspiré de son album Aux alentours, lancé en février au cabaret La Tulipe, qui était pour l’occasion rempli à pleine capacité. On jase avec une artiste qui promet.

Déjà, cet engouement hivernal laissait croire que Marie-Pierre Arthur avait su s’imposer sur la scène musicale québécoise. La prestation de six nouveaux morceaux, livrés avec sept autres musiciens et choristes, n’a fait que le confirmer, malgré un spectacle toujours « en rodage ».

« En effet, j’arrive aux Francos avec un spectacle très frais. C’est presqu’une première montréalaise, si on oublie la prestation liée au lancement du disque à l’hiver », raconte-elle. « Puisque le spectacle se passe en ville, on va en profiter pour mettre le paquet, y compris au niveau des éclairages, qui seront sous la responsabilité de Mathieu Roy. Il a construit un univers vintage avec des panneaux qui habillent bien la scène et donnent une impression de studio. »

« Côté musique, je serai bien entourée avec François Lafontaine (responsable des claviers et réalisateur de l’album), José Major (batterie), Joe Grass (guitare et banjo), Guillaume Doiron (guitare) ainsi que les choristes Nancy Fortin, Virginie Cummins et Geneviève Jodoin », poursuit la chanteuse, également auteure, compositrice et bassiste.

« Les Francos, c’est chez nous »

Marie-Pierre Arthur proposera donc, mercredi soir, l’intégralité de son second opus en plus de quelques pièces de son précédant imprimé. Selon elle, ces chansons seront mises « à ses goûts du jour ».

« Le show aura deux vitesses. La première, très rock, et une autre plus douce, intime […] J’aime jouer aux Francos, on est chez nous. Ça permet aux artistes de se voir et de se regrouper. Je vais certainement assister à plusieurs concerts au cours de l’événement, » indique la très sympathique jeune femme.

Après le festival ?

« Tout l’été, je vais être en tournée. C’est une grosse année qui m’attend. Les FrancoFolies symbolisent en quelque sorte ma rampe de lancement. L’automne aussi sera bien rempli. Je dois notamment retourner en France, d’où elle vient à peine de revenir pour du travail de promotion doublement justifiée par la parution de son album chez Polydor, à l’automne.

Au Québec, Marie-Pierre Arthur jouit d'un beau succès d'estime depuis 2009, date qui correspond à la sortie de son premier disque éponyme. Parmi les artistes de la scène québécoise, l’équipe de la programmation des Francos la qualifie de « tendance », un qualitatif qui va bien à cette chanteuse qui a évolué de belle façon ces dernières années.

En nomination pour le prix Félix Leclerc, elle sera en concert le 13 juin au Club Soda dans le cadre des FrancoFolies, sur les plaines d’Abraham à Québec dans le cadre de la Fête nationale le 23 juin ainsi qu’au Festival en chanson de Petite-Vallée le 26 juin.