NOUVELLES

Euro-2012/Russie - Advocaat refuse de répondre aux "questions politiques"

11/06/2012 04:13 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

"Nous avions dit dès le départ que nous ne répondrons pas à ces questions politiques", a battu froid lundi le sélectionneur néerlandais de la Russie Dick Advocaat, à la veille d'un match de l'Euro-2012 contre la Pologne sous tension en raison du passif entre ces deux pays.

Avant la conférence de presse, une consigne avait été donnée au journalistes de ne poser que des questions sur le jeu, pas sur les hooligans russes qui ont frappé des stadiers à Wroclaw vendredi ni sur le contexte politique tendu entre Russie et Pologne.

Et quand des journalistes ont quand même essayé...

Q: Le contexte particulier du match va-t-il peser ?

R: "Nous avions dit dès le départ que ne répondrons pas à ces questions politiques, seulement sur le jeu, alors voila ma réponse".

Q: Après votre démonstration contre les Tchèques (battus 4-1) êtes-vous les favoris de ce groupe A ?

R: "C'est très optimiste de dire ça, il y a eu juste un match de joué, nous verrons comment les chosent vont aller. C'était juste un match, je le répète. Nous avons trois points, c'est tout. La Pologne est une équipe très forte qui joue à domicile, ce qui est un avantage. Mais nous avons prouvé dans notre premier match que nous étions une très bonne équipe et que nous pouvons compliquer la vie de nos adversaires. Maintenant Pologne et Russie vont vouloir gagner, on verra bien".

Q: Que dites vous à ceux qui présentent votre équipe comme une annexe du Zenit Saint-Pétersbourg ?

R: "Ca aide car ils se connaissent les uns les autres, ils jouent depuis des années ensemble, et ils ont connu de la réussite dans les championnats européens, alors oui ça aide. Mais nous n'avons pas que sept joueurs du Zenit, nous avons 23 très bons joueurs".

jwf-pgr/ep

PLUS:afp