NOUVELLES

Euro-2012 - Pays-Bas - Sneijder: "L'ambiance pas la même qu'en 2010" (presse)

11/06/2012 01:45 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

L'ambiance au sein de l'équipe des Pays-Bas "n'est pas la même qu'au Mondial-2010" a concédé le meneur de jeu Wesley Sneijder deux jours après la défaite face au Danemark (1-0), lors d'un point presse réservé aux médias néerlandais lundi à Cracovie (Pologne).

"L'ambiance n'est pas la même qu'au Mondial-2010 (où les Pays-Bas avaient atteint la finale, ndlr). Mais c'est normal quand on perd le premier match", a-t-il déclaré, selon le site internet du quotidien Algemeen Dagblad.

"Cela dit, il n'est pas nécessaire que nous soyons tous amis pour jouer ensemble et gagner des matches. Et je n'ai pas l'impression qu'il y a des clans, des petits groupes qui s'opposent. Si c'était le cas, je réagirais, car je suis ici pour devenir champion d'Europe", a-t-il poursuivi.

"Il y a de gros ego dans l'équipe", reconnaît encore le joueur néerlandais. "C'est normal. Huntelaar est meilleur buteur de Bundesliga, Van Persie en Angleterre. De Jong est champion d'Angleterre."

Lundi, les médias néerlandais faisaient état de tensions entre certains joueurs (Huntelaar, Van der Vaart, De Jong) et le sélectionneur Bert van Marwijk.

"Je suis très déçu", a déclaré Rafael van der Vaart au site spécialisé Voetbal International. "L'entraîneur a ses préférences, je n'en fais pas partie et je ne pense pas que cela va changer", a indiqué le joueur qui n'était pas titulaire face au Danemark samedi.

"Nous avons vu ces dernières années que l'entraîneur ne change pas facilement (son équipe). C'est très bien pour les joueurs de base, beaucoup moins agréable pour ceux qui doivent s'assoir sur la banc", a ajouté le vice-capitaine. "Je continue à me donner à 100% mais j'ai le droit d'exprimer ma déception."

A la veille de la défaite contre le Danemark, Klaas-Jan Huntelaar, à qui Robin van Persie avait été préféré en attaque, s'était déclaré "déçu et en colère" à propos de son statut de remplaçant.

Les Pays-Bas affrontent l'Allemagne mercredi à Kharkiv (Ukraine) avec l'interdiction de perdre sous peine de risquer l'élimination.

bnl/mam

PLUS:afp