NOUVELLES

Des transporteurs européens pourraient disparaître, prévient l'IATA

11/06/2012 11:40 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

PÉKIN, Chine - Les transporteurs aériens européens pourraient éponger une perte de 1,1 milliard $ US cette année, soit deux fois plus qu'on ne le craignait jusqu'à présent, tandis que l'industrie mondiale ne générera que des profits infimes, a prévenu lundi l'Association du transport aérien international (IATA).

L'organisme a précisé que les transporteurs américains et asiatiques devraient être rentables cette année. Toutefois, certains transporteurs européens pourraient faire faillite si la crise budgétaire qui frappe l'Europe se détériore.

L'aviation mondiale devrait générer des profits de 3 milliards $ US cette année en vertu de revenus de 631 milliards $ US — soit une marge minuscule de 0,5 pour cent. L'IATA représente 240 transporteurs aériens qui accueillent 84 pour cent des passagers et du fret mondial, mais ses prévisions couvrent l'ensemble de l'industrie.

La menace la plus immédiate, a dit l'IATA, est la crise budgétaire européenne, qui matraquera les profits si elle se transforme en récession. Le directeur exécutif de l'organisme, Tony Tyler, a prévenu qu'un recul de 1 pour cent des revenus mondiaux de l'industrie pourrait transformer le maigre profit anticipé en perte de 3 milliards $ US.

Les transporteurs asiatiques devraient arriver en tête avec des profits de 2 milliards $ US, contre 1,4 milliard $ US pour les transporteurs américains. Les transporteurs du Moyen-Orient et d'Amérique latine devraient générer des profits de 400 millions $ US, tandis que les transporteurs africains épongeront une perte de 100 millions $ US.

Les plus récentes prévisions de l'IATA tablent sur un cours moyen de 110 $ US pour le baril de pétrole. L'organisme a indiqué que le carburant représente 33 pour cent des dépenses des transporteurs, contre 13 ou 14 pour cent il y a dix ans.

PLUS:pc