NOUVELLES

Dauphiné - La voie s'ouvre en grand pour Wiggins

11/06/2012 07:46 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

La voie s'ouvre en grand pour Bradley Wiggins qui a franchi un pas supplémentaire vers le maillot jaune du Tour de France en gagnant dimanche pour la deuxième fois le Critérium du Dauphiné.

Par rapport à l'an passé, le Britannique a encore mieux dominé son sujet, dans le contre-la-montre et en montagne. Plus important encore, son équipe a maîtrisé la course de A à Z. Elle a neutralisé toutes les tentatives, hormis quelques secondes grignotées en descente par l'Australien Cadel Evans, et a facilité ce nouveau succès de son leader, après Paris-Nice (mars) et le Tour de Romandie (avril).

Wiggins est-il en forme trop tôt comme le pensent ou l'espèrent quelques-uns de ses adversaires ? Jérôme Coppel, premier Français au classement final (17e) qui a apprécié la démonstration, pense le contraire: "Il peut encore s'améliorer au Tour. Il lui reste une petite marge, liée au rythme de la course".

"Je pense être à 95 pour cent", confirme le Londonien, devenu le premier favori du Tour (30 juin au 22 juillet) du fait d'un parcours qui accorde la part belle aux contre-la-montre (101 km).

En grand fan de l'histoire du cyclisme, "Wiggo" se dit convaincu qu'il est possible de gagner le Dauphiné et le Tour dans la continuité. Depuis 25 ans, deux coureurs seulement, l'Espagnol Miguel Indurain (1995) et l'Américain Lance Armstrong (2002 et 2003), ont réussi ce type de doublé.

Cadel Evans (AUS/BMC), 3e: "je ne suis pas du tout inquiet", affirme le vainqueur sortant du Tour dans une forme visiblement ascendante. Vainqueur d'une étape, présent dans les moments chauds, l'Australien n'a qu'approché le rendement de Wiggins en montagne et a peiné dans le contre-la-montre. Il reste aussi à son équipe à hausser son niveau par rapport à celle du Britannique.

Jurgen Van den Broeck (BEL/Lotto), 5e: objectif atteint pour le Belge qui reprenait la compétition. Son équipe l'affirme, "VDB", qui va retourner en Sierra Nevada (Espagne) pour s'entraîner, a réalisé ce qui était prévu.

Vincenzo Nibali (ITA/Liquigas), 28e: son classement est un trompe-l'oeil, dû à sa contre-performance de Joux-Plane. Mais le Sicilien, qui n'avait pas insisté ce jour-là, n'est pas encore prêt.

Denis Menchov (RUS/Katusha), 42e: le Russe, transparent, est resté à l'abri du peloton durant toute la semaine. Il s'est transformé en équipier, à l'occasion, pour l'Espagnol Daniel Moreno, le seul à gagner deux étapes.

Samuel Sanchez (ESP/Eusktaltel), 126e: sa chute dès la première étape a chamboulé sa semaine. Le Basque s'est accroché jusqu'au dernier jour, mais sans pouvoir jouer un rôle majeur.

Andy Schleck (LUX/RadioShack), abandon: la période est compliquée pour le deuxième du Tour 2011, atteint dans sa tête et dans son corps après sa chute de jeudi dernier dans le contre-la-montre. Tout le contraire de Wiggins.

jm/jr

PLUS:afp