NOUVELLES

Colombie-Britannique: virus dans une pisciculture à cause d'un saumon sauvage

11/06/2012 04:26 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

VANCOUVER - Des experts en pêcheries de la Colombie-Britannique croient que c'est un saumon sauvage qui a causé l'éclosion d'un virus qui a décimé la population de salmonidés d'une pisciculture de l'île de Vancouver.

L'apparition de la nécrose hématopoïétique infectieuse (NHI) à la pisciculture Dixon Bay, près de Tofino, a contraint les autorités à ordonner l'élimination de plus d'un demi million de saumons de l'Atlantique.

Sonja Saksida, qui oeuvre dans un centre sur la santé aquatique, à Campbell River, estime que le virus a été importé au sein de la population de saumons d'élevage par un saumon sockeye qui a séjourné dans le secteur.

Cette théorie vient heurter l'affirmation voulant que ce sont plutôt des saumons élevés dans des filets placés en mer qui puissent transmettre des virus aux saumons sauvages.

Le vétérinaire Gary Marty, pathologiste pour le ministère de l'Agriculture de la Colombie-Britannique, ajoute que le saumon sauvage du Pacifique a développé une résistance aux virus comme la nécrose hématopoïétique infectieuse, ce qui n'est pas le cas du saumon de l'Atlantique.

-

PLUS:pc