NOUVELLES

Apple à la rencontre des développeurs, socles de sa popularité

11/06/2012 10:58 EDT | Actualisé 11/08/2012 05:12 EDT

Le groupe informatique Apple devait présenter lundi les dernières innovations de ses logiciels, lors d'une conférence organisée à l'intention des développeurs de programmes et applications qui sont à la base de la popularité de ses iPhone et iPad.

En l'absence de toute préannonce du groupe, internet bruisse de rumeurs depuis plusieurs jours sur ce que réserve la firme à la pomme croquée - dont on n'attend pas de nouvel appareil à ce stade.

Mais la conférence mondiale des développeurs (WWDC), prévue pour durer toute la semaine, devrait vanter des innovations de ses logiciels susceptibles de laisser plus de possibilités pour des applications toujours plus séduisantes.

"Ce qui fidélise les gens enchantés de leurs iPhone et iPad, ce sont toutes les applications disponibles", explique l'analyste Charles Golvin, chez Forrester Research.

"Il est absolument essentiel de s'adresser aux développeurs et continuer à enrichir leur boîte à outils pour concevoir de nouvelles applications ou améliorer celles qui existent", ajoute-t-il.

Cette conférence est organisée à San Francisco deux semaines avant une réunion similaire de Google, prévue dans le même centre de conférences.

"Apple et Google se renvoient la balle dans leur lutte pour gagner le coeur des développeurs, pour être celui qu'ils préfèrent", explique M. Golvin.

"Apple voudraient qu'ils ne travaillent que pour (le système d'exploitation des appareils portables d'Apple) iOS", ajoute-t-il. "Ce n'est pas réaliste, mais il essaie de faire en sorte que tout ce qu'il y a de plus alléchant vienne d'abord sur l'iPad et l'iPhone, et ensuite peut-être sur (le système concurrent de Google) Android - et Google veut le contraire".

Android est aujourd'hui le système d'exploitation le plus utilisé dans les téléphones multifonctions, et représente la plus forte concurrence pour Apple, qui a révolutionné les "smartphones" avec l'iPhone lancé en 2007.

Durant le week-end, les organisateurs de la conférence ont déployé des banderoles annonçant iOS6, la nouvelle génération du système iOS.

Les analystes s'attendent à y trouver des améliorations pour le système d'assistance vocale Siri, qui a participé au succès du téléphone iPhone 4S, sorti à l'automne.

Mais le plus attendu dans le contexte de la concurrence avec Google, c'est un système de cartographie qui rivaliserait avec les cartes du géant internet, actuellement préinstallées dans les appareils d'Apple.

Semblant devancer l'annonce d'Apple, Google a du coup présenté la semaine dernière une mise à jour de son système de cartes, permettant d'y accéder même sans disposer de connection internet une fois que les mobinautes auront sélectionné un secteur donné.

Mais la combinaison d'un système de cartes maison et de Siri offre à Apple le potentiel de rendre superflu le moteur de recherche Google, par exemple pour la recherche de commerçants ou de restaurants.

"Si Apple réussit bien (son programme de cartes), alors on pourra assister à des substitutions, et cela pourrait avoir un impact sur la recherche via Google sur l'iPhone", note l'analyste Greg Sterling, de Opus Research.

Pour les ordinateurs classiques, la conférence devrait être l'occasion de revenir sur le système d'exploitation Mountain Lion, présenté en février et qui doit être accessible à la fin de l'été. Certains espèrent aussi une gamme rafraîchie de portables MacBook, équipés du processeur dernier cri Ivy Bridge d'Intel.

Enfin, "la grande question c'est de savoir si on entendra parler d'une Apple TV", ajouté M. Golvin. "C'est un domaine qui présente un intérêt intense pour nous", avait reconnu il y a deux semaines le patron d'Apple Tim Cook.

Pour M. Golvin, il est toutefois improbable qu'un téléviseur à la pomme soit présenté cette semaine. S'il sort un jour, "je crois que ce sera lors d'un événement qui y sera entièrement consacré".

gc/chr/eg

PLUS:afp