NOUVELLES

Watergate: Nixon a fait "bien pire" qu'on ne pensait (Bernstein & Woodward)

10/06/2012 12:28 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

Quarante ans après l'affaire du Watergate, les deux journalistes américains qui avaient révélé le scandale concluent que l'ancien président des Etats-Unis Richard Nixon a en réalité fait "bien pire" qu'ils ne pensaient alors, rapporte le Washington Post de dimanche.

Nixon avait démissionné en août 1974 pour le rôle de son administration dans le cambriolage, le 17 juin 1972, du siège du parti démocrate dans l'immeuble du Watergate à Washington, ainsi que pour les révélations qui ont suivi sur les obstructions à la justice. Ce fut le premier et l'unique président américain à jamais démissionner.

"Le Watergate sur lequel nous avons écrit dans le Washington Post de 1972 à 1974 n'est pas le Watergate que nous connaissons aujourd'hui", écrivent Carl Bernstein et Bob Woodward, dans un long éditorial publié dimanche dans le quotidien.

"Ce n'était alors qu'un aperçu de quelque chose de bien pire. Et au moment où il a été forcé à démissionner, Nixon avait transformé la Maison Blanche, de manière notable, en une entreprise criminelle", accusent-ils.

Les deux jeunes reporters d'alors avaient révélé le scandale, "une attaque osée et éhontée, menée par Nixon lui-même, contre le coeur de la démocratie américaine: la Constitution, notre système électoral, l'Etat de droit".

Mais quarante après, ils estiment que "bien avant que le Watergate n'éclate, les enquêtes privées, les cambriolages, les écoutes et le sabotage politique étaient devenus une manière de vivre dans la Maison Blanche de Nixon".

"Nous avons tenté de réunir toutes les preuves" et avons "essayé de leur donner un sens", a déclaré dimanche Bob Woollard sur CBS.

"Ce sont en fait cinq guerres que Nixon avait lancé en tant que président, la première contre le mouvement pacifiste, la seconde contre la presse, la troisième contre les démocrates qui avaient failli lui empêcher de reprendre la Maison Blanche pour un second mandat. La quatrième était l'obstruction à la justice quand le cambriolage du Watergate a été couvert. Ensuite, ce qui est intéressant, c'est que Nixon n'a jamais arrêté. La cinquième guerre est contre l'Histoire" pour démentir ce que montrent les preuves, a-t-il dit.

chv/sf

PLUS:afp