NOUVELLES

Pologne: fleurs de l'équipe de Russie en mémoire du président Lech Kaczynski

10/06/2012 04:45 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

Une délégation de l'équipe russe de football à l'Euro-2012 a déposé dimanche matin une gerbe devant le palais présidentiel à Varsovie, en mémoire du président Lech Kaczynski tué le 10 avril 2010 dans un accident d'avion à Smolensk en Russie, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le chef de la Fédération russe Sergueï Foursenko et le sélectionneur de l'équipe de Russie, le Néerlandais Dick Advocaat, se sont recueillis un moment en silence devant une plaque commémorative apposée sur un mur du siège de la présidence.

Une demi-heure plus tôt, le chef de l'opposition conservatrice polonaise Jaroslaw Kaczynski, conduisant une délégation de son parti Droit et Justice (PiS), a déposé quelques mètres plus loin une gerbe dédiée à la mémoire de son frère jumeau.

Organisée le 10 de chaque mois, cette cérémonie a revêtu cette fois-ci un caractère particulier en raison de la présence de l'équipe russe de l'Euro-2012 de football dans un hôtel qui jouxte le palais présidentiel.

L'UEFA a ouvert samedi une procédure disciplinaire contre la Russie à cause du comportement de ses fans lors du match Russie-République Tchèque (4-1) de l'Euro-2012, vendredi à Wroclaw (Pologne). Il est reproché aux supporters russes une mauvaise conduite dans les tribunes, jets de fusées de papier et déploiement de bannières illicites.

Entouré de quelques centaines de ses partisans, M. Kaczynski s'est recueilli dans le calme devant une croix en bois installée devant le palais.

La petite foule a chanté l'hymne national polonais, avant d'allumer des lumignons devant la croix.

Une banderole en russe était brandie dans l'assistance proclamant: "Monsieur Poutine, la vérité, même la pire, sur Katyn et Smolensk peut nous réconcilier. Le mensonge jamais".

Bien que l'enquête officielle blâme pour l'accident les pilotes et les chefs de l'armée de l'air polonais, ainsi que les défaillances de l'aéroport de Smolensk, certains Polonais croient à la théorie de complot qui parle de l'implication des Russes dans la mort du président Kaczynski, très critique à l'égard de Moscou.

L'avion présidentiel s'était écrasé en tentant d'atterrir par un épais brouillard à Smolensk, dans l'ouest de la Russie, tuant tous ses 96 occupants. La délégation polonaise devait assister à Katyn, près de Smolensk, aux cérémonies marquant le 70e anniversaire du massacre de plusieurs milliers d'officiers polonais prisonniers de l'Armée rouge par la police secrète soviétique pendant la Seconde Guerre mondiale.

bo-mrm/ea/nip

PLUS:afp