NOUVELLES

Oman inaugure une cale sèche, veut en faire un pôle de développement

10/06/2012 04:31 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

Le sultanat d'Oman a officiellement inauguré samedi une cale sèche dans le port de Duqm, sur l'océan Indien, dont il ambitionne de faire un pôle de développement à mi-chemin entre la capitale Mascate et la deuxième ville du pays, Salalah.

"L'investissement total va atteindre dans les prochaines années 3 milliards de riyals omanais" soit près de 7,7 mds de dollars, a déclaré à cette occasion à l'AFP Yahia ben Saïd al-Jabiri, le patron de la Zone économique spéciale de Duqm.

Selon ce responsable, 1,7 milliard de riyals (4,3 milliards de dollars) ont été déjà investis dans la cale sèche où pourront être réparés des navires de grande capacité, jusqu'à des supertankers de 600.000 tonnes.

La cale sèche est fonctionnelle depuis avril 2011 et il s'agit maintenant de construire un port commercial, une raffinerie, un complexe pétrochimique, une zone industrielle, une autre logistique ainsi qu'une ville nouvelle.

Les autorités comptent également transformer la piste d'atterrissage existante en véritable aéroport et développer les infrastructures pour attirer les investissements dans cette zone située à 600 km au sud de Mascate.

Le projet s'inscrit, selon les autorités, dans le cadre de la volonté du sultanat de diversifier son économie qui est largement dépendante du pétrole.

"Nous espérons que cette zone contribuera à l'orée de 2020 à hauteur de 5% au PIB du pays", a déclaré M. Jabiri.

Non membre de l'Opep, Oman tire l'essentiel de ses revenus du pétrole dont il produit plus de 800.000 barils par jour.

str/mh/cnp

PLUS:afp