NOUVELLES

Nigéria: la police veut obtenir la libération d'Obodo sans rançon

10/06/2012 06:33 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

La police nigériane a indiqué dimanche qu'elle espérait obtenir la libération de Christian Obodo, milieu international nigérian de Lecce (2e division italienne) enlevé par des hommes armés samedi, sans le versement d'une rançon.

"Nous confirmons qu'Obodo a été kidnappé samedi à Effurum (près de Warri, NDLR) et nous faisons tout ce qui est possible pour obtenir sa libération", a indiqué Charles Muka, un porte-parole de la police à l'AFP.

"Nous avons l'espoir de le libérer sain et sauf, nous travaillons en collaboration avec tous les groupes de sécurité, y compris les associations de quartier", a-t-il ajouté.

La police espère obtenir cette libération sans le paiement de la rançon de 150.000 euros demandée par les ravisseurs alors que la famille ne peut rassembler que 100.000 euros, avait indiqué samedi son frère Kenneth, lui aussi footballeur en Italie à Pise (3e division).

Christian Obodo était seul à bord de sa voiture quand il a été attaqué par des hommes armés, à Warri, sa ville natale, dans le sud-est pétrolier du Nigeria où les enlèvements ne sont pas rares mais visent surtout des collaborateurs des compagnies pétrolières.

D'autres enlèvements ont déjà touché le monde du football nigérian. Le frère du défenseur d'Everton (1re div. anglaise) Joseph Yobo a été enlevé puis libéré, tout comme le père de John Mikel Obi, le milieu de Chelsea enlevé en août 2011 à Jos, dans le centre du Nigeria, puis libéré par la police. Deux militaires et cinq autres suspects ont été traduits en justice.

ade-sam/jr/jgu

PLUS:afp