NOUVELLES

Nigeria: troubles liés aux islamistes depuis fin 2011

10/06/2012 10:55 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

Le Nigeria, pays le plus peuplé d'Afrique, subit de fréquentes attaques du groupe islamiste Boko Haram, particulièrement actif dans le Nord mais qui a déjà frappé dans le centre, notamment à Abuja. Les actes de violence imputés à ce groupe ont fait un millier de 1.000 morts depuis mi-2009.

--DECEMBRE 2011--

- 22-23: Série d'attaques revendiquées par Boko Haram à Damaturu, Potiskum, Maiduguri (nord-est) et affrontements avec les forces de l'ordre: une centaine de morts (sources concordantes).

- 25: Une vague d'attaques à Noël, revendiquées par la secte et visant notamment des églises font 49 morts dont un kamikaze. L'attentat le plus meurtrier (44 morts) se produit à l'extérieur d'une église en périphérie d'Abuja.

--JANVIER 2012--

- 5: Une attaque contre une église fait six morts aux abords de Gombe, après l'expiration d'un ultimatum fixé par Boko Haram aux chrétiens pour qu'ils quittent le Nord.

- 6: Des hommes armés ouvrent le feu sur un rassemblement de chrétiens en deuil: 17 morts à Mubi (Adamawa, nord-est). Une autre attaque dans une église de Yola, capitale du même Etat, fait au moins 10 morts.

- 8: Le président Goodluck Jonathan affirme que Boko Haram dispose de soutiens et de sympathisants au sein de tout l'appareil d'Etat.

- 20: 185 morts dans des attaques coordonnées contre les symboles du pouvoir avec une vingtaine d'explosions à Kano (nord), assaut le plus meurtrier mené par Boko Haram.

--FEVRIER--

- 15: Des hommes munis d'explosifs attaquent une prison dans le centre du pays, libérant 119 prisonniers. Le raid est revendiqué par Boko Haram.

- 20: Au moins 30 morts sur un marché de Maiduguri lorsqu'un commando soupçonné d'appartenir au groupe ouvre le feu et lance des explosifs dans la foule.

--MARS--

- 11: Plus de dix tués dans un attentat suicide contre une église de Jos (Etat du Plateau, centre) et les violences qui suivent, le 2e visant une église de cette ville en 15 jours (trois morts) revendiqué par Boko Haram.

- 21: Un porte-parole de Boko Haram exclut de nouvelles discussions avec le gouvernement après des premiers contacts indirects.

--AVRIL--

- 5: Des islamistes présumés attaquent un marché à Maiduguri (nord-est), berceau de Boko Haram, tuant sept commerçants.

- 8: Un attentat à la bombe le dimanche de Pâques près d'une église de Kaduna (nord) fait au moins 41 morts.

- 11: Dix morts, dont cinq assaillants, lors d'une attaque par des membres présumés de Boko Haram contre la ville de Banki (Etat de Borno).

- 26: Au moins neuf morts, dont un kamikaze, dans des attentats visant pour la première fois des journaux à Abuja et à Kaduna. Boko Haram revendique les attentats.

- 29 : Une vingtaine de morts dans une attaque à la bombe et des tirs nourris pendant deux services religieux chrétiens dans une université de Kano.

--JUIN--

- 3: Un kamikaze tente de faire exploser une voiture piégée dans une église située à Bauchi (nord-est), tuant au moins quinze personnes à proximité.

- 5: Au moins seize membres présumés de Boko Haram tués lors d'une opération policière à Maiduguri.

- 8: Un attentat suicide vise le QG de la police à Maiduguri: au moins cinq morts.

- 9: Cinq personnes, dont un haut responsable des douanes, sont tuées dans deux attaques, l'une à Kano, l'autre en périphérie de Potiskum.

- 10: attentats contre deux églises, à Jos et Biu (Borno, nord-est): au moins 4 morts dont un kamikaze et une cinquantaine de blessés.

acm/fm/jms

PLUS:afp