NOUVELLES

Manifestations de samedi soir: 28 arrestations et actes de vandalisme

10/06/2012 04:23 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Vingt-huit arrestations ont été effectuées samedi soir au centre-ville de Montréal dans le cadre de manifestations parfois violentes et d’actes de vandalisme qui ont été commis, en marge du Grand Prix de Formule Un du Canada.

Les policiers de l’anti-émeute du SPVM, l’unité de contrôle de foule et un contingent de la Sûreté du Québec avaient été déployés afin d’éviter les débordements.

Des projectiles ont été lancés par les manifestants aux forces policières qui ont répliqué avec des gaz irritants. Des méfaits ont été commis sur des véhicules de patrouille et des vitrines de commerce ont été fracassées.

Un incident impliquant un chauffeur de taxi, qui a foncé sur des manifestants, a fait trois blessés légers. Le conducteur a été arrêté.

Sur les 28 arrestations, 16 relèvent du code criminel, et 12 des règlements municipaux. Les individus arrêtés devront faire face à diverses accusations, notamment de voies de fait ou agressions armées sur des policiers, et méfaits.

La présence policière sera imposante dimanche tant sur le site du circuit Gilles-Villeneuve que sur les lieux des festivités et dans le métro.

Sur les réseaux sociaux, des menaces planent quant à la possibilité d’accéder au site dans les heures qui précéderont le coup d’envoi de la course. L’action baptisée «Opération gradin vide» propose d’occuper le métro et demande aux participants de dissimuler leurs carrés rouges pour éviter d’attirer l’attention des forces de l’ordre.

PLUS:pc