NOUVELLES

Mali: les rebelles du MNLA créent une autorité transitoire

10/06/2012 08:39 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

BAMAKO, Mali - Les rebelles touaregs du Mouvement national de libération de l'Azaouad (MNLA) ont annoncé avoir mis sur pied une autorité transitoire dans le nord du Mali, une région qu'ils contrôlent depuis mars dernier en compagnie des islamistes d'Ansar Dine. Pour l'heure, le projet de fusion des deux groupes ne s'est pas encore concrétisé.

Dans un communiqué diffusé ce week-end sur son site, le MNLA précise que ce "Conseil transitoire de l'Etat de l'Azaouad" (CTEA) composé de 28 membres "est chargé de la mise en oeuvre de la politique générale (...) en matière de développement, de défense, de sécurité, de politique extérieure, d'éducation, de cohésion sociale et de gestion du territoire".

Le CTEA est présidé par Bilal Ag Chérif, l'actuel secrétaire général du MNLA, tandis que son vice-président est Mahamadou Djeri Maïga.

Le MNLA et Ansar Dine avaient pris le contrôle de la moitié septentrionale du pays en mars dernier, chassant les forces régulières maliennes. Des tensions ont semblé apparaître entre les deux factions sur la charia, qu'Ansar Dine, allié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), veut faire appliquer. Le 4 juin dernier, le MNLA avait fait savoir dans un communiqué que l'accord de fusion était toujours "à l'étude".

PLUS:pc