NOUVELLES

Liban: série d'enlèvement de Syriens alaouites après le rapt d'un sunnite

10/06/2012 06:58 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

Quatre Syriens de confession alaouite et un cinquième chiite ont été enlevés dimanche dans le nord du Liban après le rapt d'un Libanais sunnite dans cette même région frontalière de la Syrie, ont annoncé à l'AFP un responsable des services de sécurité et des témoins.

Les quatre Syriens, originaires de localités frontalières, ont été kidnappés dans la région de Wadi Khaled, après l'enlèvement d'un Libanais sunnite dans le village voisin de Massoudiyé, à majorité alaouite (branche du chiisme) comme la famille du président syrien Bachar al-Assad.

Les habitants de cette région à majorité sunnite ont coupé des routes et brûlé des pneus en signe de protestation, réclamant la libération du Libanais.

Des témoins ont affirmé à l'AFP que les Syriens comme le Libanais avaient été enlevés par des hommes armés.

Un Syrien chiite, qui venait de Homs, dans le centre de la Syrie, a également enlevé à Mouqaiblé, dans Wadi Khaled.

Plusieurs Libanais et Syriens ont été récemment enlevés puis relâchés dans cette zone frontalière de la Syrie qui accueille des milliers de réfugiés syriens fuyant la répression dans leur pays.

L'opposition syrienne avait accusé le régime de Damas d'"augmenter ses attaques contre des civils libanais et des réfugiés syriens" à la frontière et "les mercenaires du régime de créer des points de contrôle" au Liban, qui a connu pendant 30 ans une tutelle de Damas.

oi-ram/fc

PLUS:afp