NOUVELLES

La population de la baleine franche de l'Atlantique Nord est en hausse

10/06/2012 06:40 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

FREDERICTON - La population d'une espèce de baleine qui a presque été en voie d'extinction est en hausse, en partie grâce à la collaboration inattendue entre une société pétrolière canadienne et un aquarium.

Il y a 10 ans, Irving Oil, établie au Nouveau-Brunswick, a modifié ses couloirs de navigation dans la baie de Fundy afin d'éloigner ses pétroliers des aires de nourrissage de la baleine franche de l'Atlantique Nord, réduisant du même coup les risques de collision.

C'est une décision qui, aux yeux des scientifiques, a joué un grand rôle dans la survie de l'espèce.

Moira Brown, une scientifique du New England Aquarium, à Boston, a affirmé que durant la dernière décennie, la population de la baleine franche avait augmenté d'en moyenne deux pour cent par année, étant passée de 350 à plus de 450 animaux.

Selon Mme Brown, les baleines se rendent de la Floride jusque dans les eaux de l'Atlantique Nord afin de se nourrir durant la période estivale. Les courants de l'Atlantique dans la baie de Fundy concentrent le plancton dans certains secteurs, a-t-elle précisé.

Mais pendant que les animaux se nourrissaient, les navires qui passaient dans les environs heurtaient et tuaient des baleines.

En déplaçant les couloirs de navigation de quelque six kilomètres, le risque de collision a été diminué 90 pour cent, a indiqué Mme Brown.

En fait, depuis que l'itinéraire des pétroliers d'Irving Oil a été modifié, aucune collision entre un navire et une baleine n'a été déplorée.

PLUS:pc