NOUVELLES

Kenya:le ministre de la Sécurité intérieure meurt dans un accident d'hélicoptère

10/06/2012 07:01 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

NAIROBI, Kenya - Le ministre de la Sécurité intérieure du Kenya et cinq autres personnes ont perdu la vie après que l'hélicoptère de police dans lequel ils prenaient place se fût écrasé dans une forêt près de la capitale du pays africain, ont annoncé les autorités kényanes dimanche.

George Saitoti et son sous-ministre, Orwa Ojode, comptent parmi les six victimes, a révélé le vice-président Kalonzo Musyoka. Deux pilotes et deux gardes du corps ont aussi été tués dans l'écrasement.

Le gouvernement du Kenya a décrété trois jours de deuil en mémoire du ministre et de son assistant.

Présent sur les lieux de l'accident, dans une zone boisée à l'extérieur de Nairobi, le premier ministre Raila Odinga a déclaré que la mort de M. Saitoti était une grande tragédie qui survenait alors que le pays se préparait à tenir des élections «pacifiques».

La cause de l'écrasement n'était pas encore connue. La police kényane a établi un périmètre de sécurité autour de la carcasse de l'appareil, où les secouristes ont récupéré les restes carbonisés des passagers, et a affirmé qu'une enquête était présentement en cours.

M. Odinga a précisé que le ministre de la Sécurité intérieure et son sous-ministre se rendaient à une rencontre politique dans l'ouest du pays.

Économiste et mathématicien formé aux États-Unis, George Saitoti était l'une des personnalités politiques les plus connues au Kenya. Il a notamment été vice-président sous Daniel Arap Moi pendant plus d'une décennie et comptait se présenter aux élections présidentielles en 2013.

Le militant Mwalimu Mati, qui dirige l'organisme de lutte contre la corruption Mars Group, a pour sa part affirmé que cet accident devrait pousser le gouvernement à remettre en question son processus d'acquisition pour les avions et les hélicoptères destinés à ses forces de sécurité.

PLUS:pc