NOUVELLES

JO-2012 - Les nouveaux starting-blocks opposent Bolt et l'IAAF

10/06/2012 08:16 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

"Trop courts" selon Usain Bolt, la superstar jamaïcaine du sprint, "améliorés" selon la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF): les nouveaux starting-blocks utilisés depuis le début de l'année sur les pistes d'athlétisme font débat.

Ces nouveaux blocks réalisés par la société suisse Omega et utilisés depuis le début de saison dans les meetings de la Ligue de diamant seront ceux en place pour les prochains jeux Olympiques de Londres (27 juillet-12 août).

Mais leur départ dans la vie a pris une mauvaise tournure lorsque l'emblême de l'athlétisme mondial, le sprinteur Usain Bolt, les a récemment descendus en flammes. Le Jamaïcain, qui mesure 1,96 m et chausse du 48, estime que ses pieds sont simplement trop grands pour les nouveaux blocks.

"Les blocks ont changé depuis la saison dernière. Ce sont de nouveaux modèles. Personnellement, je pense qu'on devrait revenir aux anciens", a-t-il lâché jeudi soir après avoir pourtant claqué un chrono de 9.79 sur 100 m à Oslo.

"Je ne suis pas très satisfaits avec ces nouveaux blocks, ils sont un peu courts pour moi", a-t-il ajouté.

Mais la IAAF a démenti un quelconque raccourcissement: "Les starting-blocks n'ont pas été raccourcis", a insisté auprès de l'AFP un porte-parole de l'institution, précisant que "la largeur de la pose du pied est passée de 120 mm à 160 mm afin de permettre différentes positions de départ", et que "la hauteur n'a pas bougé et reste de 270 mm comme sur les modèles précédents".

"C'est vrai que visuellement ils sont très différents", reconnaît toutefois l'IAAF. "Et c'est vrai que Omega a effectué quelques changements. Mais ils ont été faits pour permettre d'améliorer le temps de réaction des athlètes et donc améliorer leurs performances générales", argumente la Fédération.

Ces nouveaux blocks sont "très certainement mieux pour tous les athlètes", se défend la IAAF. "En d'autres termes, il est clair comme le cristal que le nouveau modèle est une version améliorée".

Selon Omega, ces nouveaux blocks vont également permettre de mesurer plus précisément les faux départs et les temps de réaction, ces derniers en ayant recours à la pression exercée par le pied sur les blocks au moment du départ et non à son mouvement.

"Les starting-blocks qui seront utilisés durant les jeux Olympiques de Londres ont été testés très largement par les meilleurs athlètes du monde tout au long de l'année 2011", a ajouté le porte-parole de la IAAF auprès de l'AFP.

Ultime précision de l'IAAF: "La décision quant au matériel utilisé pendant les Jeux a été prise par l'IAAF il y a plusieurs mois. Sa première utilisation officielle s'est déroulée dans le cadre des journées Tests olympiques à Londres il y a cinq semaines, et ils ont depuis été utilisés dans les meetings de la Ligue de diamant".

Reste donc maintenant à Bolt à ne plus faire de... blocage.

lp/fbr/ol

PLUS:afp