NOUVELLES

Israël: Human Rights Watch condamne une loi sur la détention des clandestins

10/06/2012 04:44 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

L'organisation Human Rights Watch (HRW) pour la défense des droits de l'Homme a appelé dimanche Israël à amender une loi qui permet de détenir sans jugement les immigrants clandestins jusqu'à trois ans.

Cette loi "punit ceux qui recherchent l'asile en pénétrant illégalement en Israël, en contravention avec les droits fondamentaux" de l'Homme, affirme l'organisation basée à New York dans un communiqué.

La loi, qui permet "l'arrestation d'immigrants clandestins et leur détention sans jugement ni la possibilité d'être représentés par un avocat pour une période indéfinie", doit "être immédiatement amendée", insiste HRW.

Conformément à une loi votée en début d'année, les immigrants clandestins en Israël peuvent désormais être détenus jusqu'à trois ans sans jugement s'ils sont arrêtés par les autorités israéliennes, a annoncé le 3 juin une porte-parole du ministère de l'Intérieur.

Selon le ministère de l'Intérieur, 62.000 immigrés clandestins se sont "infiltrés" depuis 2006 en Israël, essentiellement par la longue frontière avec l'Egypte dans le désert du Sinaï, dont 2.031 pour le seul mois de mai.

Ces clandestins viennent pour la plupart du Soudan, du Soudan du Sud et d'Erythrée, et leur présence a provoqué des violences racistes ainsi qu'une virulente polémique politique.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a condamné ces violences, tout en assurant que la clôture de 250 km qu'Israël est en train de construire le long de sa frontière avec l'Egypte serait achevée dans les meilleurs délais et que les immigrés seraient "bientôt" renvoyés dans leurs pays d'origine.

Israël construit en outre un centre de rétention dans le sud du pays capable d'accueillir entre 20.000 et 25.000 immigrants clandestins.

sah-chw/fc

PLUS:afp