NOUVELLES

Euro-2012 - Top et flop: Di Natale et l'indiscipline des supporters

10/06/2012 04:49 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

Antonio Di Natale, 34 ans, buteur pour l'Italie contre l'Espagne (1-1) 5 minutes après son entrée en jeu fut le top de la 3e journée de l'Euro dimanche, tandis que le flop revient à des supporteurs indisciplinés, comme ceux jetant des fumigènes lors d'Eire-Croatie.

Fidèle depuis sept saisons à l'Udinese malgré des sollicitations des grands d'Italie, Di Natale représente la part noble du "Calcio".

Son but à la 61e minute, 5 minutes après son entrée en jeu à la place de Mario Balotelli, qui représente plutôt les mauvais côtés du football italien avec ses caprices de star, a offert un bol d'air à un sport souillé par le "Calcioscommesse", le scandale des matches truqués.

Concernant les mauvaises images, l'instance disciplinaire de l'UEFA ne va pas chômer durant cet Euro en Ukraine et en Pologne avec des supporteurs à supporter.

Le cas des Russes est à part: une poignée de hooligans accompagnant cette équipe est recherchée par la police polonaise pour avoir agressé des stadiers --ces derniers parfois à terre comme le montrent des images-- vendredi à la fin de Russie-République Tchèque à Wroclaw (Pologne).

Sans aller jusque-là, une procédure disciplinaire a été ouverte par l'UEFA dimanche contre la Fédération allemande pour jets massifs de projectiles de supporteurs (essentiellement des boulettes de papier et un objet enflammé qui a dégagé de la fumée) lors d'Allemagne-Portugal (1-0) samedi à Lviv (Ukraine). Il y a fort à parier que la prochaine procédure disciplinaire visera la Croatie: Des fumigènes ont été allumés par des supporteurs croates après les deux premiers buts de leur équipe contre l'Eire, dimanche à Poznan, conduisant le speaker à faire une annonce après le second incident. Amende en vue.

eba-pgr/ep

PLUS:afp