NOUVELLES

Euro-2012 - Procédures disciplinaires visant l'Allemagne et le Portugal

10/06/2012 01:10 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

Deux procédures disciplinaires ont été ouvertes par l'UEFA dimanche contre la Fédération allemande (jets de projectiles de supporteurs) et la Fédération portugaise (coup d'envoi retardé en seconde mi-temps samedi), a indiqué dimanche l'Union européenne de football.

Ces faits mineurs concernent le match Allemagne-Portugal (1-0) samedi à Lviv (Ukraine) dans le groupe B de l'Euro-2012. Ces cas seront examinés jeudi 14 juin.

Les projectiles sont principalement des boulettes de papiers et un objet qui a brûlé occasionnant une grande fumée grise, avait constaté l'AFP.

Les supporteurs allemands avaient surtout lancé des boulettes près du poteau de corner gauche de la Nationalmannschaft. Le déluge fut tel à un moment qu'une annonce de speakers a été faite dans le stade en anglais et en allemand pour demander aux lanceurs d'arrêter cette activité qui n'a "rien à voir avec le sport".

Quant au coup d'envoi retardé, les images télé ont montré un Cristiano Ronaldo, capitaine portugais, tentant de presser ses équipiers, traînant des crampons dans les couloirs, pour reprendre le match.

"On aurait pu éviter ce genre d'incidents, mais ça n'a pas été un grand problème pour le match", a commenté le maire de Lviv Andryi Sadovyy devant la presse dimanche.

"Mauvaise conduite"

Ces faits sont bien moins graves que ceux qui ont valu l'ouverture d'une procédure disciplinaire envers la Fédération de Russie samedi soir à cause du comportement violent de certains de ses supporteurs lors du match Russie-République Tchèque (4-1) vendredi à Wroclaw (Pologne).

Il est reproché, après visionnage d'images et lecture de rapports de sécurité, aux supporters russes une "mauvaise conduite", "jets de fusées" et "déploiement de bannières illicites", tandis que l'UEFA va également enquêter pour savoir si des incidents racistes causés par des fans Russes ont visé des joueurs tchèques, notamment un joueur de couleur.

L'instance disciplinaire de l'UEFA se penchera sur ce cas russe le mercredi 13 juin. Les sanctions attendues peuvent aller du simple avertissement à l'amende adressée à la Fédération russe, avait indiqué à l'AFP une source proche du dossier, qui ne pense pas possible un retrait de points.

Quatre membres du service d'ordre polonais ont été frappés vendredi par des supporteurs russes dans le stade de Wroclaw (sud-est), à l'issue du match avait annoncé samedi la police locale.

Sur un film amateur diffusé par la télévision polonaise TVN24, on voit un groupe de supporteurs en train d'attaquer à coups de poing et de pieds les bénévoles vêtus de gilets verts du service d'ordre dans le stade.

pgr-ybl/sk

PLUS:afp