NOUVELLES

Euro-2012 - Pays-Bas: les attaquants reconnus coupables

10/06/2012 10:19 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

Les attaquants néerlandais étaient pointés du doigt, parfois même par leurs propres équipiers, au lendemain du camouflet infligé par le Danemark (défaite 1-0) en match d'ouverture du groupe B de l'Euro-2012 samedi à Kharkiv (Ukraine).

"Les attaquants auraient dû marquer, ils ont reçu assez de bons ballons pour cela. Mais ils ne l'ont pas fait". Le meneur de jeu Wesley Sneijder a été le premier à dégainer samedi soir dans la zone mixte du Metalist Stadium.

S'il assure "n'en vouloir à personne et n'être en colère contre aucun équipier", le N.10 en avait pourtant gros sur la coeur. A raison sans doute tant Arjen Robben, Klaas-Jan Huntelaar (en fin de match) et surtout Robin van Persie ont gâché les occasions de but.

Vingt-huit tirs au but dont huit cadrés, mais un douloureux "0" au tableau d'affichage...

"Arjen a manqué de réussite (notamment en frappant le montant du but danos à la 36e, ndlr). Mais il ne doit pas perdre confiance et continuer à se battre", poursuit Sneijder qui estimait aussi que l'équipe avait "défendu trop mollement" sur le but de Michael Krohn-Dehli.

Certes, les Oranje auraient dû bénéficier d'un penalty en fin de match pour une double faute de main de Lars Jacobsen. "Mais ce n'est pas une excuse", selon Sneijder.

C'est effectivement "le manque de précision des attaquants qui a causé la perte" des Néerlandais, selon le quotidien Algemeen Dagblad. Une opinion largement partagée aux Pays-Bas.

Robin van Persie qui a fait plusieurs mauvais choix au moment de conclure est évidemment la cible des critiques. Le meilleur buteur de la Premier League (30 buts cette saison avec Arsenal) n'a pas justifié la confiance que lui avait accordé le sélectionneur Bert van Marwijk en le préférant à Klaas-Jan Huntelaar, lui-même meilleur réalisateur de Bundesliga (29 buts avec Schalke 04).

Le "Gunner" a quitté Kharkiv la tête basse samedi, le moral dans les chaussettes. Dimanche, les photos de ses occasions manquées fleurissaient sur les sites internet néerlandais...

Son entraîneur et le capitaine Mark van Bommel n'ont pas voulu l'accabler, conscient que la suite du tournoi dépendra sans doute grandement de l'efficacité retrouvée de "RVP", à condition bien sûr que ce dernier soit aligné face à l'Allemagne mercredi.

"Van Persie a manqué des occasions? Oui. Mais je constate aussi que quatre, cinq ou six autres joueurs ont loupé de vraies opportunités", a déclaré Van Marwijk.

Mais comment expliquer un tel gâchis?

"Certains joueurs ne sont pas en forme", estimait dimanche Rafael van der Vaart, cité par des médias néerlandais. "Quand un attaquant commence à manquer des occasions, quand un autre échoue sur le montant du but adverse, cela joue sur sa confiance."

Arjen Robben déjà bien malheureux avec le Bayern Munich (il avait manqué un penalty sans doute décisif en finale de la Ligue des Champions) est ce fameux attaquant en manque de confiance.

Bert van Marwijk va devoir trouver les bons mots pour relancer la mécanique Oranje et éviter que les premières petites "piques" entre joueurs ne déclenchent un incendie ravageur...

bnl/mam

PLUS:afp