NOUVELLES

Encan: un dîner en tête à tête avec Warren Buffett pour 3,5 M$US

10/06/2012 12:09 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

OMAHA, États-Unis - Un dîner en tête à tête avec le richissime Warren Buffet coûte plus cher que jamais, les enchères ayant monté à près de 3,5 millions $ US lors d'un encan vendredi soir.

L'encan annuel pour avoir droit à un dîner privé avec l'investisseur milliardaire, surnommé l'oracle d'Omaha, s'est arrêté après avoir atteint des sommets dans les dernières heures. La mise retenue, à 3 456 789$, a fracassé tous les records établis.

Les profits de l'encan seront versés à la fondation Glide, qui vient en aide aux sans-abris de San Francisco. M. Buffett a recueilli plus de 11,5 millions $ US pour l'organisme, au cours des 13 dernières mises aux enchères. L'événement fournit une partie considérable du budget annuel de Glide, d'environ 17 millions $ US, une enveloppe attribuée aux services sociaux pour les plus démunis et les itinérants.

Glide a fait savoir que le grand gagnant de l'encan souhaitait garder l'anonymat. Selon le fondateur du groupe, le révérend Cecil Wiliams, quelque 10 personnes ont contribué à faire monter les enchères en misant plusieurs fois pendant la soirée.

M. Buffett est devenu l'un des hommes les plus fortunés de la planète en bâtissant le conglomérat Berkshire Hathaway. Il affirme néanmoins que la plupart des questions qu'il se fait poser lors de ce genre de tête à tête ne concernent pas le monde de l'investissement financier.

À l'image des éditions précédentes de l'encan, les offres n'ont pas frisé des sommes aussi élevées avant la fin de l'événement. Dans la dernière heure de l'encan, les offres ont bondi de 1 million à 3,46 millions $ US, soit la mise qui a finalement été retenue.

M. Buffett a commencé à soutenir l'organisme de San Francisco après que sa dernière épouse, Susan, lui eu présenté le révérend Williams. L'investisseur a souligné que le révérend était l'une des principales raisons pour lesquelles Glide avait pu aider autant de personnes à qui le reste du monde avait tourné le dos.

PLUS:pc