Huffpost Canada Quebec qc

Du Groovy Aardvark aux Francos, ça ne nous dérange pas 'pentoute'! (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
GROOVY AARDVARK FRANCOFOLIES
Vincent Peake, chanteur de Groovy Aardvark. (Crédit photo: Marc Young) | Marc Young

Personne n’aurait pensé les revoir aux FrancoFolies. Honnêtement, depuis leur spectacle d’adieu en 2005, Groovy Aardvark sombrait carrément dans l’oubli. Mais Laurent Saulnier, directeur de la programmation des FrancoFolies n’avait pas oublié lui, que la formation punk/rock alternative de Longueuil aurait célébré ses 25 ans cette année. Et c’est bien tant mieux pour les fans qui étaient extrêmement nombreux à l’Espace Loto-Québec ce soir, pour une grosse partie de rock bien sale et bien franche ! Amenez-en des concert de Groovy Aardvark, c'est loin de déranger les fans!

Le spectacle a commencé par une finale : «Merci Montréal ! Faites attention à vous autres», a lancé Vincent Peake après la première pièce… Pour mieux revenir quelques secondes plus tard et crier aux spectacteurs : «Êtes-vous prêts pour le plus long rappel de l’histoire des Francos ?». Cela donnait définitivement le ton à la soirée ; le groupe était gonflé à bloc ! Le quatuor punk a pigé dans ses cinq albums, mélange qui a été extrêmement bien accueilli par la foule plutôt éclectique. Des fans finis de la formation sont venus avec leur enfant sur les épaules pour leur faire découvrir la musique qui les a animés durant l’école secondaire. Quelques casquettes de Dora l’exploratrice parsemaient donc l’auditoire de rockeurs portant la ceintures à «studs» !

La pièce 64 rebaptisée, le P’tit Bonheur déchaîné

Un clin d’œil à la grève étudiante a été fait en première portion de spectacle, alors que Groovy Aardvark a renommé 64 pour 78. Tous ont ensuite dansé sur des airs de rigodon puisque le band a offert, en l’honneur de La Bottine Souriante, Le reel des soucoupes volantes et Boisson d’Avril. Impossible de passer sous silence la présence de Marc Vaillancourt sur scène pour interpréter l’incontournable reprise du groupe, Le P’tit Bonheur de Félix Leclerc. Il en a été du moment le plus enlevant de la soirée ! La foule était en transe ! Body-surfing vers l’avant, des cris à tue-tête, disons le…«ça levait» !

N’ayant pas pour autant arrêté de jouer de la musique durant les dernières années, les membres de Groovy Aardvark affichaient une forme épatante. Le chanteur Vincent Peake, maintenant bassiste pour Grim Skunk s’en ait vraiment donné à cœur joie tout au long de la soirée. Énergie maximale dans la voix, comme il le disait lui-même, il nous en a vraiment donné «pour notre gratuit» !

S’il n’est pas question pour le band d’enregistrer un nouvel album pour le moment, les gars comptent tout de même offrir quelques spectacles au cours de la prochaine année. D’ailleurs, pour ceux qui ont manqué l’événement, Groovy Aardvark offrira un concert au Festival de musique émergente de Rouyn-Noranda (FME) qui se déroulera du 30 août au 2 septembre. Pour plus de détails, rendez-vous au fmeat.org.

Close
FrancoFolies de Montréal: 9 juin 2012
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée