NOUVELLES

Des discussions sont discrètement en cours entre Israéliens et Palestiniens

10/06/2012 12:58 EDT | Actualisé 10/08/2012 05:12 EDT

RAMALLAH, Territoire palestinien - De discrètes rencontres entre négociateurs israéliens et palestiniens ont lieu depuis quelques semaines pour tenter de relancer des pourparlers de paix bloqués depuis trois ans. Les deux parties l'ont confirmé officiellement dimanche, tout en soulignant que l'objet des discussions était relativement modeste et qu'aucune avancée n'était en vue.

Ces rencontres constituent néanmoins un pas vers une éventuelle reprise des pourparlers israélo-palestiniens, interrompus en décembre 2008.

L'Autorité palestinienne refuse de reprendre les pourparlers tant que l'Etat hébreu n'aura pas gelé les constructions dans les implantations juives en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, des territoires revendiqués par les Palestiniens pour leur futur Etat. Les Palestiniens veulent aussi que les frontières d'avant 1967, quand Israël a occupé la Cisjordanie et Jérusalem-Est, soient reconnues comme base des futures frontières définitives. Benyamin Nétanyahou rejette toute condition préalable à la reprise des pourparlers.

Selon des responsables de l'Autorité palestinienne, Saeb Erekat, leur négociateur en chef, et l'émissaire du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou ont des rencontres régulières pour tenter de trouver une formule permettant la reprise des pourparlers. Toujours selon ces sources, les Palestiniens n'ont pas assoupli leurs exigences, mais sont ouverts à l'organisation d'une rencontre entre Benyamin Nétanyahou et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Les deux hommes ne se sont pas vus depuis une éphémère tentative pour relancer les pourparlers fin 2010.

De même source, on précise que Mahmoud Abbas cherche à obtenir un geste de bonne volonté de la part d'Israël, comme une "libération significative" de prisonniers palestiniens parmi les quelque 4000 qui sont détenus dans des prisons israéliennes.

Un responsable israélien a confirmé des "contacts en cours à différents niveaux" avec les Palestiniens, sans plus de précisions, disant seulement qu'Israël est toujours prêt à envisager des gestes de bonne volonté.

PLUS:pc