NEWARK, États-Unis - Alors qu'ils faisaient face à l'élimination pour une deuxième fois de suite, les Devils ont infligé aux Kings de Los Angeles leur toute première défaite sur la route, samedi. Ce gain de 2-1 a permis au New Jersey de demeurer en vie à l'issue du match no 5 de la série finale de la Coupe Stanley.

Les deux équipes seront donc de retour à Los Angeles lundi pour disputer la sixième rencontre de la série.

Il s'agit de la première fois depuis 1945 qu'une équipe qui tire de l'arrière 3-0 en finale prolonge la série à six rencontres.

«J'ai dit, même lorsque nous tirions de l'arrière, que la série n'était pas si inégale qu'elle en avait l'air, a déclaré l'entraîneur des Devils, Peter DeBoer. Nos meilleurs joueurs ont été dominants et c'est la clé à ce moment de l'année.»

Le capitaine des Devils Zach Parise avait ouvert la marque pour les siens — bon pour son premier point de la finale — et Bryce Salvador a inscrit ce qui s'est avéré être le but de la victoire pour les troupes de Peter DeBoer.

Justin Williams a assuré la réplique pour les Kings, qui, dans la défaite, ont bousillé une deuxième chance de soulever le précieux trophée .

Le premier but a été très important, comme il l'a été tout au long des séries 2012.

«Nous avons marqué le premier but dans les trois premiers matchs, et ils ont fait de même dans les matchs 4 et 5, ça prouve comment c'est une série serrée», a indiqué l'entraîneur des Kings, Darryl Sutter.

«Nous avions besoin de ce premier but. Je crois qu'ils ont mieux joué en première période, ce qui est un peu surprenant. Je crois que nous étions un peu nerveux, mais Martin (Brodeur) a fait plusieurs gros arrêts et nous avons su tirer profit d'une erreur de Quick», a répliqué DeBoer.

Jonathan Quick n'a pas été aussi efficace qu'à l'habitude, commettant quelques erreurs et allouant deux buts sur 19 lancers.

Dans le gain, Martin Brodeur a repoussé 25 des 26 tirs qui ont été dirigés vers lui pour aider les siens à forcer la tenue d'un match no 6.

«Nous aurions pu plier bagages il y a deux matchs, a déclaré Brodeur. Nous prouvons toutefois que nous sommes une équipe très déterminée qui tente d'écrire l'histoire et de remporter la Coupe Stanley. Nous n'abandonnerons pas».