Huffpost Canada Quebec qc

Euro 2012: Le Danemark s'offre un petit plaisir 20 ans après 1992 (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
EURO 2012 DANEMARK
Des fans fort heureux de la victoire du Danemark | PC

Le Danemark, invité de dernière minute à l'Euro-1992, qu'il avait fini par remporter à la surprise générale, s'est offert un petit plaisir 20 ans après en battant les Pays-Bas 1 à 0, samedi à Kharkiv, première surprise de l'Euro-2012.

Les images ont 20 ans mais tournent encore sur internet pour les curieux.

Invités de dernière minute après la disqualification de la Yougoslavie déchirée par une guerre civile, le Danemark était arrivé plus détendu à l'Euro-1992.

"Je devais poser une nouvelle cuisine chez moi mais nous avons été appelés pour aller jouer en Suède", avait raconté après le tournoi le sélectionneur danois de l'époque Richard Moller-Nielsen, citation exhumée des archives par le site de l'UEFA.

Les joueurs danois avaient le droit de faire venir leurs compagnes et de boire de la bière. Une recette qui avait mené le Danemark jusqu'à la victoire!

Vingt ans plus tard, ce petit pays de 5 millions d'habitants était pourtant promis aux pires tourments dans cette poule B, dite de "la mort", renfermant les Allemands des Özil, Khedira, Müller, Klose, les Pays-Bas des Van Persie, Snjeider, Huntelaar et le Portugal des Cristiano Ronaldo, Nani, Coentrao.

Mais dominer n'est pas gagner et les Pays-Bas d'un malheureux Robben (un poteau) ont payé leurs nombreuses occasions non cadrées. Au contraire d'une équipe danoise --où les tatouages sont très à la mode cette année-- qui a su se montrer d'un réalisme froid, pour ne pas dire nordique.

A la 24e minute, Gregory van der Wiel laissait Simon Poulsen s'échapper et servir Michael Krohn-Dehli. L'attaquant danois plaçait une frappe du gauche entre les jambes de Stekelenburg, après s'être défait du marquage de Mark van Bommel et Johnny Heitinga, grâce une feinte de frappe du droit suivi d'un crochet de grande classe. La messe était dite.

"Le plus important c'est que nous ayons cru en notre façon de jouer au football, ce qui est très important contre une équipe comme les Pays-Bas, a expliqué le sélectionneur danois Morten Olsen, aux allures de vieux professeur à la retraite avec ses petites lunettes. Cela a montré comment et pourquoi nous nous sommes qualifiés pour ce tournoi."

Car, oui, les Danois, se sont qualifiés directement pour l'Euro, au contraire d'un Portugal qui a dû en passer par les barrages pour avoir le droit de fouler les terres de Pologne et d'Ukraine cet été. Et qui avaient fini devant les Portugais dans leurs poules ? Les Danois, évidemment (6 victoires, 1 nul, 1 défaite).

Mais Olsen n'a pas vraiment livré ses recettes, avançant des évidences: "si vous voulez battre ce type d'équipe comme les Pays-Bas, vous devez jouer au très haut niveau" ou encore "nous avions besoin d'une très belle performance d'équipe et c'est ce qui s'est produit".

Olsen a cependant été plus à l'aise pour lancer une petite vacherie sur les Oranje: "L'équipe néerlandaise a eu des problèmes car elle aime bien être l'équipe dominante". L'Euro est vraiment lancé avec une première surprise, qui est danoise.

pgr-tw/nip

Sur le web

Euro 2012 : Pays-Bas – Danemark… Sur un air de déjà vu ! :. Le ...

Euro: Pays-Bas-Danemark, comme on se retrouve !

Euro-2012 - Groupe B - Pays-Bas-Danemark: comme on se retrouve !

Euro 2012 Pays-Bas: Willems bat le record de précocité