NOUVELLES

Vettel et Hamilton sont «surpris» d'être en 1ère ligne de départ au GP du Canada

09/06/2012 11:14 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Tant pour Sebastian Vettel que pour Lewis Hamilton, se retrouver tout en avant sur la grille de départ n'a rien d'inhabituel. Ils ont pourtant tous deux exprimé une certaine surprise de s'y retrouver, samedi, après les qualifications du Grand Prix du Canada disputées au circuit Gilles-Villeneuve.

Vettel partira de la position de tête au volant de sa Red Bull, tandis que Hamilton, dans sa McLaren, se retrouvera à ses côtés en première ligne, dimanche, à l'occasion de la 43e présentation de l'étape canadienne de Formule 1.

Vettel a été le plus rapide de la séance ultime de qualification, samedi, alors que le pilote allemand a réussi un temps d'une minute et 13,784 secondes sur le tracé de 4,361 km. Auteur d'un chrono de 1:14,087, Hamilton est venu près de décrocher une quatrième position de tête en carrière à Montréal.

«Nous avons été en mesure de gruger du temps sur les autres voitures, ce qui est un peu surprenant puisque je m'attendais à des qualifications très serrées, surtout sur ce tracé», a constaté Vettel. Celui-ci a été le seul pilote à descendre sous la barre des 1:14 en qualification, samedi, mais il n'a pas été plus rapide que l'été dernier, quand il avait enregistré un temps de 1:13,014 à Montréal.

Ça n'a pas empêché le pilote de 24 ans de rafler une 32e position de tête en carrière en F1 et une deuxième en sol québécois, après celle de l'an dernier.

«Nous avons cherché à tirer le meilleur de chaque tour de piste. Nous nous sommes améliorés à chaque tour, même à la fin», a analysé Vettel, qui a par ailleurs été le plus rapide de la troisième et dernière séance d'essais libres disputée samedi matin, avec un chrono de 1:14,442.

Hamilton, lui, s'est dit étonné d'avoir réussi le deuxième chrono de la journée étant donné que la chaleur ne favorisait pas les McLaren. Il faisait 42 degrés Celsius sur la piste quand les qualifications ont commencé. Son coéquipier Jenson Button devra d'ailleurs se contenter de la 10e place sur la grille de départ, dimanche.

«Nous avions un très bon rythme vendredi, alors que le temps était plus frais, a noté Hamilton en faisant allusion aux deux premières séances d'essais libres, qu'il a toutes deux dominées. Mais (samedi), avec la chaleur, nous avons connu des difficultés. Je ne m'attendais pas à terminer à un rang aussi élevé. J'ai été chanceux de réussir un bon tour en deuxième séance de qualification, ce qui m'a donné une autre chance de faire quelque chose de bon dans la troisième séance.»

Fernando Alonso (Ferrari) et Mark Webber (Red Bull) partiront de la deuxième ligne, après avoir réalisé des temps de 1:14,151 et 1:14,346, respectivement. Nico Rosberg (Mercedes), qui n'avait pu compléter un seul tour lors des essais en matinée à cause d'un problème d'embrayage, a réussi le cinquième temps, 1:14,411. Il prendra le départ en troisième ligne avec le pilote de Ferrari Felipe Massa (1:14,465).

L'ancien champion du monde Kimi Raikkonen (Lotus) a quant à lui été exclu de la troisième et dernière séance de qualification pour la troisième fois cette saison. Il partira de la 12e place, dimanche.

Grâce à sa troisième position sur la grille de départ, Alonso a obtenu son deuxième meilleur résultat en qualification cette saison, après sa deuxième place à Barcelone.

«Les nouveaux morceaux qui ont été installés ont donné les résultats escomptés. C'est bon signe pour nous», a dit Alonso, qui a ainsi prolongé une bonne séquence. Il était parti de la deuxième position à Barcelone, ce qui lui avait valu la deuxième marche du podium le lendemain, et il avait pris le départ de la cinquième position à Monaco, en route vers la troisième place en course.

Quant à savoir s'il pourra décrocher la victoire dimanche, comme il a réussi à le faire en Malaisie à l'occasion de la deuxième course de la campagne, le pilote espagnol n'a pas voulu s'avancer étant donné le caractère imprévisible des résultats observés jusqu'ici.

«Ce que nous pensons le samedi après-midi, souvent, s'avère très loin de ce qui se passe ensuite le dimanche, a souligné Alonso. Mais ce serait certainement plaisant de l'emporter ici. On soulignera le 30e anniversaire de la mort de Gilles Villeneuve, alors ce serait bien d'offrir un bon résultat aux tifosi de Ferrari ici au Canada.»

Vettel est toujours en quête d'un premier triomphe à l'île Notre-Dame, exploit que Hamilton a réalisé à deux reprises, en 2007 et 2010. Si le premier l'emporte dimanche, ce sera la première fois cette saison qu'un pilote signe une deuxième victoire. Si Hamilton s'impose, on aura droit à un septième vainqueur différent en sept épreuves jusqu'ici dans le championnat 2012 de F1.

«La vie est toujours un peu plus facile quand tu es devant, alors ce sera important de défendre cette position le plus longtemps possible, a dit Vettel de sa position de tête. Mais c'est une longue course et cet endroit a souvent donné lieu à toutes sortes de péripéties, alors la sortie de la voiture de sécurité est un élément à prévoir. Il faut tenir compte de tout ça quand on établit sa stratégie. Il s'agira surtout de se concentrer sur nous-mêmes et de faire de notre mieux.»

Hamilton, lui, ne semblait toutefois pas plus confiant qu'il faut, étant donné qu'on prévoit encore du beau temps dimanche, avec un maximum de 25 degrés.

«J'ai réussi à me mettre en bonne position, mais avec la chaleur ça va être difficile, a commenté le Britannique de 27 ans. Nous allons faire le meilleur travail possible et tenter de maximiser tout ce que nous faisons. Nous pouvons quand même espérer connaître une bonne course et viser une récolte de points intéressante. Dans le contexte actuel, une bonne récolte de points serait satisfaisante. Nous verrons (dimanche).»

PLUS:pc