NOUVELLES

Roland-Garros - Maria Sharapova: "Encore beaucoup de choses à accomplir"

09/06/2012 12:48 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

Maria Sharapova a vécu "le moment le plus unique" de sa carrière en remportant Roland-Garros pour la première fois samedi mais n'a pas envie de s'arrêter là, ayant encore "beaucoup de choses à accomplir".

Q: Que représente pour vous ce premier titre à Roland-Garros?

R: "C'est surréaliste, c'est le moment le plus unique de ma carrière. Jamais je n'aurais pensé que j'aurais ça! J'ai pensé que remporter Wimbledon à l'âge de 17 ans était le plus grand trésor de ma carrière. Mais quand je suis tombée à genoux aujourd'hui je me suis rendu compte que c'était encore plus spécial."

Q: Comment expliquez-vous vos progrès sur terre battue?

R: "J'ai beaucoup progressé sur le plan physique. Je bouge mieux et je suis beaucoup plus à l'aise sur cette surface. Ca a commencé l'année dernière. J'ai pris confiance dans mes capacités à tenir des échanges plus longs, à récupérer plus vite. Il n'y a pas vraiment eu de déclic. C'est venu petit à petit. Il n'y a pas eu un moment en particulier où je me suis dit: +ça y est, je peux le faire+. J'ai connu des matches difficiles à Roland-Garros. S'il y a un moment à retenir c'est peut-être cette défaite contre Justine (Henin, au 3e tour en 2010). Je lui ai pris un set alors qu'elle était la meilleure joueuse du monde sur terre battue. Ce jour là je me suis dit qu'un jour ce serait peut-être mon tour"

Q: Quel regard porte-vous sur votre carrière jusque-là?

R: "Ca a été un long voyage. J'ai commencé très jeune et ce n'est pas terminé. J'ai loin d'en avoir fini. J'ai encore beaucoup de choses à accomplir. Je crois en moi et lorsqu'il y a eu des moments où les gens ne croyaient pas en moi je ne les ai pas écoutés. Peu importe combien de coups j'ai pris, je me suis toujours relevée. Je n'ai jamais triché, ni avec à moi-même ni avec les autres. J'ai toujours cru que je pouvais devenir plus forte. J'ai beaucoup de confiance, beaucoup de fierté et j'aime mon travail, j'aime le tennis. J'aurais pu me dire que je n'avais plus besoin de ça. Je suis riche, je suis célèbre, j'ai déjà beaucoup gagné. Mais quand on aime ça, on est prête à sortir s'entraîner même s'il gèle le matin et on peut accomplir de grandes choses."

PROPOS recueillis en conférence de presse

jk/eb

PLUS:afp