NOUVELLES

L'état de santé de l'ancien premier ministre libyen Mahmoudi s'est dégradé

09/06/2012 03:06 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

TUNIS, Tunisie - Des avocats de Baghdadi Mahmoudi et plusieurs organisations non gouvernementales ont lancé samedi un cri d'alarme sur l'état de santé de l'ancien premier ministre libyen incarcéré en Tunisie.

Lors d'une conférence de presse, le président de la Ligue tunisienne de défense des droits de l'Homme (LTDH), Abdessattar Ben Moussa a déclaré que l'ex-dirigeant libyen en grève de la faim en était réduit à se déplacer en chaise roulante. Il a dénoncé l'interdiction faite à plusieurs de ses avocats et aux membres de sa famille de lui rendre visite en prison.

Selon l'avocate Lilia Mestiri, M. Baghdadi souffre d'un début de cancer de la prostate et de problèmes vasculaires. Un autre défenseur, Me Mabrouk Korchid, a affirmé que "la vie de l'ancien Premier ministre libyen est en danger" disant craindre qu'il ne meure en prison.

L'avocat français Marcel Ceccaldi qui a fait le déplacement à Tunis, a dénoncé "les violations des principes humanitaires" qui entachent selon lui le maintien en détention de M. Mahmoudi. Il a annoncé avoir saisi la cour africaine des droits de l'Homme dans cette affaire.

La représentante de l'association de défense des droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW), Emna Guellali a réitéré l'opposition de son organisation à l'extradition de l'ancien responsable libyen en raison des risques de torture qu'il encourt en Libye.

PLUS:pc