NOUVELLES

Les chiites libanais enlevés ne seront pas libérés de sitôt (Al-Jazeera)

09/06/2012 08:03 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

Les ravisseurs de pèlerins chiites libanais en Syrie ont indiqué ne pas envisager de les libérer dans l'immédiat, selon une vidéo diffusée samedi par la télévision Al-Jazeera du Qatar.

"Les invités seront remis à un Etat syrien laïc après que leur cas aura été examiné par un nouveau Parlement démocratique", annonce un communiqué des ravisseurs accompagnant la vidéo.

"Mais au vu des circonstance actuelles, leur remise à un pays voisin peut être discutée", ajoute le communiqué, précisant que les ravisseurs demandent au chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah de s'excuser pour le soutien que son mouvement apporte au régime du président syrien Bachar al-Assad.

"L'ensemble des onze Libanais sont sains et saufs et en bonne santé", affirme encore le communiqué montré par la vidéo dans laquelle plusieurs des pèlerins se disent bien traités et expriment leur soutien aux rebelles syriens.

Les onze hommes font partie d'un groupe de pèlerins enlevés le 22 mai dans le nord de la Syrie. Les femmes et les personnes âgées avaient été relâchés.

L'Armée syrienne libre (ASL, déserteurs) a démenti toute implication dans l'affaire, mais un groupe jusqu'alors inconnu, les "Révolutionnaires de Syrie-Province d'Alep" a affirmé à Al-Jazeera dans un communiqué fin mai détenir les pèlerins enlevés alors qu'ils rentraient d'Iran.

Le Liban avait annoncé leur libération peu après l'enlèvement, mais les autorités avaient dû se rétracter.

lyn/mh/fc

PLUS:afp