NOUVELLES

Krohn-Dehli marque en 1e demie et les Danois ont raison des Néerlandais

09/06/2012 02:05 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

KHARKIV, Ukraine - Les Danois ont créé la première grande surprise de l'Euro 2012, samedi, l'emportant 1-0 contre les Pays-Bas dans le groupe B.

Michael Krohn-Dehli a marqué le seul but du match à la 24e minute, devant 35 932 personnes au stade Metalist.

S'emparant du ballon près de la zone de penalty, il s'est donné de l'espace d'une belle touche à sa gauche, puis a battu Maarten Stekelenburg d'un tir précis entre les jambes.

«Ç'a été leur seule action dangereuse, a confié le capitaine des Pays-Bas, Mark van Bommel. Je ne sais pas quoi dire, parce que ces trois points-là sont très importants.»

Le Néerlandais Robin van Persie, meilleur buteur en Premiership, a incarné l'échec des siens en commettant lui-même quelques bévues.

Avec deux minutes à faire en première demie, notamment, Wesley Sneijder a refilé le ballon au franc-tireur d'Arsenal, seul devant le gardien, mais Van Persie a fait une mauvaise première touche et a tiré directement sur Stephan Anderson.

Anderson a su briller quand il le fallait, aidant les siens à obtenir leur plus gros gain contre les Pays-Bas depuis les demi-finales de l'Euro 1992.

Les Néerlandais sont venus le plus près d'une réussite quand Andersen a fait une gaffe donnant le ballon à Arjen Robben (36e), mais l'ailier du Bayern Munich a envoyé son tir sur le poteau éloigné. Robben, Van Persie et Ibrahim Afellay ont créé des bonnes chances de marquer, mais il manquait toujours la touche finale.

«Nous avons eu plusieurs bonnes occasions», a résumé Van Bommel.

Pour les Pays-Bas, vaincus en finale au Mondial de 2010, la pression monte à l'aube de matches cruciaux contre l'Allemagne et le Portugal, les 13 et 17 juin.

Le Danemark, dans l'ombre parmi les puissances de son groupe, s'est donné la chance de faire un grand pas vers les quarts de finale. Leur prochain match aura lieu mercredi prochain, face aux Portugais.

«Nous savons que les Néerlandais peuvent être très dominants, a dit le sélectionneur danois, Morten Olsen. Si vous jouez craintivement, ils vont prendre le contrôle. Je pense que nous avons déployé un bon plan de match.»

PLUS:pc