NOUVELLES

Islamabad rejette les accusations du secrétaire américain à la Défense

09/06/2012 07:00 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

KABUL - Le Pakistan a rejeté samedi les accusations du secrétaire américain à la Défense Leon Panetta qui, lors d'une visite cette semaine en Afghanistan, a affirmé que les autorités d'Islamabad permettaient à des militants extrémistes d'utiliser leur territoire pour mener des attaques contre les forces américaines en Afghanistan.

Dans un communiqué, le ministère des Affaires étrangères pakistanais a précisé que les propos tenus jeudi à Kaboul par Leon Panetta étaient "déplacés et ne contribuaient pas à apporter la paix et la stabilité dans la région".

Les relations entre Islamabad et Washington sont très tendues actuellement en raison de plusieurs problèmes. Le Pakistan a notamment fermé ses frontières aux camions de l'Alliance atlantique en représailles à la mort fin novembre de 24 soldats pakistanais, tués par erreur par des bombardements aériens de l'OTAN.

"Nous l'avons exprimé très clairement à maintes reprises et nous allons continuer à le faire, mais (...) notre patience atteint ses limites", a déclaré Leon Panetta à Kaboul, soulignant que le Pakistan devait faire plus pour lutter contre le réseau terroriste Haqqani. AP

pyr/v0142

PLUS:pc