NOUVELLES

Euro-2012 - Pologne: le remplaçant Tyton sous les feux de la rampe

09/06/2012 09:46 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

Le gardien remplaçant polonais Przemyslaw Tyton, qui a arrêté un penalty pour son entrée en jeu contre la Grèce (1-1) après l'exclusion du titulaire Wojciech Szczesny, est passé en l'espace d'un instant de l'ombre à la lumière samedi à Varsovie en ouverture de l'Euro-2012.

Le flambant neuf Stade National de Varsovie était déjà à cran après l'égalisation à dix contre onze de la Grèce (51e). Et la tension montait encore d'un cran quand, à 20 minutes du terme de la rencontre, Wojciech Szczesny fauchait l'attaquant grec Dimitris Salpingidis dans la surface (69e): exclusion et penalty... La perspective d'une défaite cauchemardesque se profilait pour les Polonais.

"Wojciech (Szczesny) a pris le carton rouge. J'ai cru que j'étais comme dans un rêve", a expliqué Tyton après la rencontre.

Ganté en quatrième vitesse, le portier de 25 ans s'est dirigé calmement vers ses cages alors que l'attendait Giorgos Karagounis au point de penalty. Et Tyton bondit du bon côté, déviant le tir du capitaine grec.

"Comment arrête-t-on un penalty? Ca, c'est mon secret", a plaisanté le natif de de Zamosc (sud-est).

"En club, Tyton a vraiment été spectaculaire, donc, nous savions qu'il pouvait arrêter des penalties", a expliqué plus sobrement le sélectionneur Franciszek Smuda, précisant que c'était même un des points forts du gardien du PSV Eindhoven.

Tyton, lui, savoure pleinement son arrivée sous les projecteurs. L'ancien joueur du Roda JC n'était que le troisième gardien de la sélection avant l'Euro, derrière les deux "Gunners" Szczesny et Lukasz Fabianski. Mais la blessure de ce dernier en avait fait la doublure du titulaire en sélection.

"Je ne m'attendais pas à ce que les choses tournent comme ça, que j'aurais ma chance lors du premier match", s'est encore étonné le gardien aux six sélections seulement.

"Et le plus sympa dans cette histoire, c'est que c'est la première fois que ma mère me voyait jouer en sélection. Je suis ravi de lui avoir donné de quoi se souvenir jusqu'à la fin de ses jours", a-t-il ajouté.

Tyton, qui serait le premier gardien à arrêter un penalty juste après être entré en jeu dans un Euro, a une nouvelle occasion de briller mardi, face à la Russie, plus que jamais favorite du groupe A après sa large victoire devant la République Tchèque vendredi (4-1).

Toute la Pologne attend cette confrontation après des siècles de mauvaises relations entre les deux pays.

jwf/mam/sk

PLUS:afp