NOUVELLES

Euro-2012 - Le maire de Lviv, soutien de Timochenko, s'étonne du boycott

09/06/2012 09:47 EDT | Actualisé 09/08/2012 05:12 EDT

Le maire de Lviv Andriy Sadovyy s'est étonné samedi que des dirigeants politiques européens boycottent l'Ukraine et surtout sa ville alors qu'il a soutenu Ioulia Timochenko lorsqu'elle était Première ministre, aujourd'hui opposante incarcérée à Kharkiv.

"A Lviv, on soutient la démocratie, on a soutenu Timochenko, donc on ne comprend pas pourquoi on est boycotté, a dit l'édile dans un entretien avec l'AFP. L'Ukraine n'est pas la même partout."

"Je connais bien Timochenko, nous avons travaillé avec elle quand elle était Première ministre, a-t-il précisé. Nous avons fait beaucoup de choses ensemble. Dans une affaire politique, c'est le vote qui doit trancher, et non le tribunal."

"Certains aiment Timochenko, d'autres pas, mais le football réunit, a-t-il ajouté. Il est cynique d'impliquer la politique là-dedans".

"L'Ukraine est dans sa 21e année d'indépendance, on ne peut pas lui demander d'avoir déjà fait les progrès que les autres pays européens ont mis des siècles à faire, a souligne Andriy Sadovyy. L'Ukraine est une démocratie, mais nous devons surmonter nos problèmes nous-mêmes, personne ne doit nous aider".

L'Union européenne réclame depuis plusieurs mois la libération de Ioulia Timochenko, qui purge une peine de sept ans de prison et s'est plainte de mauvais traitements. L'UE dénonce une justice sélective à son encontre, alors que se profilent les élections législatives à l'automne.

Les gouvernements de France, Royaume-Uni et Allemagne (dont la sélection dispute deux matches de poule à Lviv) ont annoncé qu'aucun de leurs représentants n'assisterait aux matches de leurs équipes en Ukraine en guise de protestation.

ybl/nip

PLUS:afp