NOUVELLES

Wall Street ouvre en baisse dans un climat morose

08/06/2012 10:04 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

La Bourse de New York a ouvert en baisse vendredi, les inquiétudes pour la croissance mondiale reprenant le dessus après la déception suscitée par les commentaires des banques centrales américaine et européenne: le Dow Jones perdait 0,36% et le Nasdaq 0,47%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average cédait 45,41 points à 12.415,55 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 13,24 points à 2.817,78 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 perdait 0,46% (6,01 points) à 1.308,98 points.

Wall Street avait fini à l'équilibre jeudi, incertaine après les propos jugés tièdes du président de la Réserve fédérale, Ben Bernanke, qui a semblé exclure une nouvelle intervention dans l'immédiat: le Dow Jones avait pris 0,37%, tandis que le Nasdaq avait lâché 0,48%.

"Même la perspective d'une action concertée des banques centrales de la planète pour stimuler la croissance mondiale et les liquidités n'a pas été suffisante pour améliorer suffisamment le moral" du marché, a observé Dick Green, du site d'analyse financière Briefing.com.

La Banque centrale européenne (BCE) et la Réserve fédérale américaine (Fed) ont semblé mercredi et jeudi enclines à agir dans les prochaines semaines si la situation devait se détériorer, mais aucune piste claire n'a été présentée.

Devant le Congrès américain jeudi, le patron de la Fed, Ben Bernanke, n'a ainsi rien dévoilé d'une possible modification de la politique monétaire américaine à court terme.

Les inquiétudes sont par ailleurs toujours vives en zone euro, puisque l'agence de notation Fitch a abaissé de trois crans jeudi soir la note de l'Espagne, en raison notamment de la situation des banques.

"Les investisseurs portent leur attention sur l'Europe avec des données décevantes", a remarqué Wells Fargo, pointant le recul des exportations et des importations en avril en Allemagne. Ces chiffres suggèrent que la première économie européenne n'est pas immunisée contre les troubles qui affectent ses voisins.

Le marché obligataire évoluait en hausse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans reculait à 1,574% contre 1,654% jeudi, et celui à 30 ans à 2,672% contre 2,757%.

sab/sl/mdm

PLUS:afp