NOUVELLES

USA: Santorum veut rassembler les ultraconservateurs, "battre Barack Obama"

08/06/2012 10:06 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

L'ancien candidat à l'investiture républicaine, Rick Santorum, a annoncé vendredi qu'il lançait le groupe "Voix patriotes" ("Patriot Voices") afin de rassembler les ultraconservateurs et "battre Barack Obama" à la présidentielle américaine de novembre.

Dans un communiqué diffusé vendredi matin, M. Santorum a annoncé qu'il avait pour objectif avec "Voix patriotes" de rassembler un million de conservateurs à travers les Etats-Unis.

Dans une vidéo de plus de deux minutes, où M. Santorum apparaît vêtu de son inévitable pull sans manches, l'ex-candidat annonce: "Notre mission est claire: se battre pour protéger la foi, la famille, la liberté et les chances de réussite en Amérique".

M. Santorum, qui a remporté 11 Etats lors des primaires républicaines, avait suspendu sa campagne début avril devant les succès de Mitt Romney, le futur adversaire de Barack Obama à la présidentielle.

Si M. Santorum affirme que son organisation aidera des candidats qui partagent ses "valeurs" à se faire élire et à "battre Barack Obama" à la présidentielle de novembre, il ne cite pas le nom de Mitt Romney dans son communiqué officiel.

Dans une interview sur la chaîne Fox News vendredi matin, il a toutefois assuré qu'il soutiendrait ce dernier.

Rick Santorum avait annoncé son soutien à Mitt Romney le mois dernier, dans un courriel discret envoyé tard le soir, sans renfort de publicité.

M. Santorum --auquel plusieurs observateurs prêtent l'intention de se présenter à la présidentielle de 2016-- a été l'adversaire le plus coriace de M. Romney lors des primaires républicaines, où il a joué la carte de la droite chrétienne et ultraconservatrice contre le favori considéré comme trop modéré.

Par ailleurs, l'ex-candidat s'est exprimé vendredi devant le forum conservateur Conservative Political Action Committee (CPAC) à Chicago. "Nous sommes engagés dans une guerre idéologique ici en Amérique. Nous avons un président qui mène la charge et qui est déterminé à transformer les fondations du pays", a-t-il regretté.

Ce rassemblement à Chicago, dans le fief de Barack Obama, avait commencé par une prière contre les "forces obscures" et ceux qui "approuvent le mariage d'hommes avec d'autres hommes".

Le gouverneur de Louisiane, Bobby Jindal, s'est distingué en assurant que l'élection de novembre était "la plus importante de notre vie". "Le ciel tombe et le loup de la dette est à notre porte", s'est-t-il alarmé.

De son côté, le gouverneur du New Jersey Chris Christie, a estimé que la "chose la plus puissante qui soit de notre côté, c'est que nous avons raison et ils (les démocrates) ont tort".

mso/jkb/emp/gde

PLUS:afp