NOUVELLES

USA: l'ambassadeur désigné en Irak face à une affaire de courriels osés

08/06/2012 04:08 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Le diplomate désigné par Barack Obama comme ambassadeur des Etats-Unis en Irak pourrait voir la confirmation de sa nomination remise en cause par une affaire de courriels douteux à une journaliste, qui ont été envoyés à des élus, a-t-on appris au Congrès.

Selon une source au Congrès, qui confirme des informations de presse, Brett McGurk, un ancien de l'administration de George W. Bush, a envoyé des courriels à une journaliste du Wall Street Journal en 2008 en Irak dans lesquels il tentait de la séduire en lui proposant --sur le ton de la plaisanterie ou non-- un accès à des informations sensibles.

Selon les informations de presse, les courriels adressés à la journaliste ont été transmis aux élus la semaine dernière. Ils contenaient des messages à caractère sexuel. La journaliste est par la suite devenue l'épouse du diplomate.

Plusieurs élus s'en sont offusqués. Parmi eux, le sénateur républicain James Inhofe de la commission des Affaires étrangères a annulé une rencontre prévue avec l'intéressé.

"Le sénateur Inhofe préfère toujours rencontrer les candidats personnellement avant de leur donner son soutien. En ce qui concerne ce candidat, le sénateur Inhofe a eu vent d'inquiétants problèmes, et tant que ces problèmes ne seront pas évacués, il ne rencontrera pas M. McGurk", a indiqué un conseiller parlementaire en faisant allusion à la question des courriels.

Vendredi, au département d'Etat, la porte-parole Victoria Nuland a refusé de de commenter les courriels "entre M. McGurk et la femme qui est par la suite devenue son épouse".

Selon Mme Nuland, Brett McGurk, grand connaisseur du dossier irakien, est "parfaitement qualifié pour servir comme ambassadeur, et nous appelons le Sénat à agir rapidement sur sa confirmation".

Si M. McGurk est confirmé, il sera le premier chef de mission diplomatique américain à s'installer en Irak depuis le départ des troupes américains. Le diplomate occupait jusqu'ici un poste de conseiller auprès de l'actuel ambassadeur des Etats-Unis en Irak, James Jeffrey, lui-même nommé par M. Obama en juin 2010.

emp-sct/eg

PLUS:afp