NOUVELLES

Une majorité des détenteurs de billets de Sino-Forest appuie la restructuration

08/06/2012 02:42 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

TORONTO - La société forestière chinoise en difficulté Sino-Forest a fait savoir, vendredi, que les détenteurs d'environ 72 pour cent de ses billets en circulation avaient consenti à une restructuration de l'entreprise.

Sino-Forest a précisé que cet appui faisait suite à une réunion d'un comité ad hoc des créanciers obligataires tenue en mars. La rencontre visait à choisir «soit un appui à la vente de l'entreprise à une tierce partie, soit une restructuration en vertu de laquelle les détenteurs se porteraient acquéreurs, en substance, de l'ensemble des actifs de la compagnie».

Jadis la société forestière ayant la plus grande valeur boursière sur le parquet torontois, Sino-Forest a été accusée de fraude l'an dernier par Muddy Waters Research, une compagnie américaine qui vendait son titre à découvert.

Sino-Forest et plusieurs de ses anciens dirigeants ont depuis été accusés d'avoir menti aux investisseurs et d'avoir tenté de tromper les enquêteurs de la Commission des valeurs mobilières de l'Ontario.

Le dossier a également été transféré pour enquête à la Gendarmerie royale du Canada.

La compagnie s'est placée sous la protection de la cour contre ses créanciers plus tôt cette année et s'est mise en vente. Dans l'éventualité où aucune offre de rachat convenable ne lui était soumise, Sino-Forest avait indiqué qu'elle préparerait un plan de restructuration en vertu de la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies.

L'entreprise chinoise s'efforçait depuis de gagner le soutien de ses créanciers obligataires.

Sino-Forest a été accusée d'avoir surévalué ses recettes et ses actifs en Chine et d'avoir trompé les investisseurs sur la nature des liens entre la société, son fondateur et ancien administrateur général Allen Chan et l'entreprise Greenheart, inscrite en Bourse à Hong Kong.

PLUS:pc