À peine entamé, le procès découlant de l'opération SharQc a déjà coûté près de 6 millions de dollars en frais d'avocats au gouvernement du Québec.

Selon des données obtenues par Radio-Canada en vertu de la loi d'accès à l'information, la Commission des services juridiques a versé 5,85 millions de dollars en deux ans aux avocats des 124 accusés qui seront jugés à la suite de l'opération policière d'avril 2009 contre les groupes de motards criminels.

Cette somme représente les honoraires et déboursés versés aux avocats représentant des clients qui ont droit à un avocat payé par l'État, en vertu d'un mandat d'aide juridique ou d'une décision d'un tribunal ordonnant à Québec d'assumer les frais d'avocats de ces accusés.

La somme des frais d'avocats de SharQc devrait continuer d'augmenter, puisque trois ans après les arrestations, le choix du jury est toujours en cours. En comparaison, le dernier procès lié à l'opération Printemps 2001 a pris fin en 2004, trois ans après la frappe policière de mars 2001.