NOUVELLES

Les banques espagnoles ont besoin d'au moins 40 milliards d'euros (FMI)

08/06/2012 08:26 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Les banques espagnoles ont besoin d'au moins 40 milliards d'euros de recapitalisation pour faire face à une nouvelle détérioration de l'économie, selon un rapport du Fonds monétaire international publié vendredi.

Le chiffre de 40 milliards résulte de tests de résistance effectués par le Fonds auprès des banques espagnoles, mais une responsable du FMI a indiqué au cours d'une conférence de presse que les banques auraient vraisemblablement besoin de davantage pour s'assurer de l'existence d'un "pare-feu crédible" dans le pire des scénarios.

"A notre avis, les tests de résistance représentent un bon indicateur, mais il s'agit d'un niveau plancher de ce qui est nécessaire", a indiqué cette responsable s'exprimant sous le couvert de l'anonymat.

Pour convaincre les marchés de leur solidité, certaines banques risquent fort d'avoir besoin de réserves une fois et demi à deux fois supérieures au niveau requis, a-t-elle ajouté.

Les tests de résistance étaient destinés à déterminer si les banques espagnoles étaient en mesure de se conformer au calendrier de transition vers l'accord international de renforcement du système bancaire, dit de Bâle III, qui impose à tous les établissements des ratios de fonds propres durs (dits Tier 1) d'un minimum de 7%.

Pour le FMI, "les plus grandes banques seraient suffisamment capitalisées pour supporter une nouvelle détérioration, mais plusieurs banques auraient besoin d'augmenter leurs réserves en capital d'environ 40 milliards d'euros au total pour se conformer au calendrier de transition vers la norme Bâle III", indique le rapport.

pmh-sl/gde

PLUS:afp