NOUVELLES

Le président malien Dioncounda Traoré, opéré à Paris, "va bien" (entourage)

08/06/2012 02:31 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Le président malien de transition Dioncounda Traoré, qui séjourne en France, a été opéré d'une "fracture" à l'arcade sourcilière à la suite de son agression à Bamako, et il "va bien et a bon moral", a déclaré à l'AFP un membre de son entourage.

"Le président Traoré a été opéré pour une fracture provoquée par un coup de marteau sur l'arcade sourcilière" lors de son agression le 21 mai à Bamako par des manifestants, a indiqué Tieman Coulibaly, vice-président du Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (FDR), actuellement à Paris.

Le président malien, âgé de 70 ans, a été opéré le 1er juin à l'hôpital militaire du Val-De-Grâce à Paris, "il a bon moral et il va bien", a ajouté M. Coulibaly.

M. Traoré "doit encore subir des examens cardiologiques en France. C'est le temps des soins et de la récupération", a souligné ce responsable du front opposé aux putschistes du 22 mars.

Le président malien s'était rendu en France pour des examens médicaux le 23 mai.

Les manifestants qui l'ont agressé avaient répondu à l'appel d'un collectif d'organisations favorables au coup d'Etat militaire du 22 mars, et hostiles au maintien au pouvoir de M. Traoré pour un an, décidé par un accord conclu entre les putschistes et la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao).

Un conseiller de M. Traoré avait récemment annoncé une prolongation du séjour français du président de transition, sans donner de délai. Selon lui, "avant l'agression dont il a été victime, Dioncounda Traoré avait des problèmes cardiaques. Il a besoin de repos, il a besoin de prendre le temps de se rétablir".

Le 26 mai, son entourage avait indiqué que le "bilan médical" réalisé à Paris montrait que "tout va bien" pour M. Traoré, qui a emménagé dans un hôtel.

sba/tmo

PLUS:afp