NOUVELLES

Le Malawi renonce à accueillir le sommet de l'AU si el-Béchir est invité

08/06/2012 07:24 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Le Malawi a renoncé vendredi à accueillir le sommet de l'Union Africaine (UA), refusant d'inviter le président soudanais Omar el-Béchir comme le demande l'UA, a annoncé le vice-président Khumbo Kachali à l'issue d'un conseil des ministres.

"Le conseil des ministres s'est réuni ce jour et a décidé qu'il n'avait pas l'intention d'accepter les conditions de l'Union Africaine, et que pour cette raison, le Malawi n'accueillira pas le sommet" prévu du 9 au 16 juillet, a déclaré M. Kachali à la radio d'Etat, précisant que l'UA avait été notifiée.

M. Kachali a expliqué que son pays avait reçu une communication de la commission de l'Union africaine l'enjoignant d'inviter tous les chefs d'Etat du continent, y compris M. el-Béchir.

"Ils (l'UA) disent que si le Malawi ne veut pas recevoir el-Béchir, le sommet devrait être déplacé dans un autre pays", a poursuivi M. Kachali, en ajoutant que le sommet pourrait avoir lieu en Ethiopie.

Le président soudanais est depuis 2009 sous le coup d'un mandat d'arrêt de la CPI qui l'accuse de génocide, de crimes contre l'humanité et de crimes de guerre commis à l'encontre des habitants du Darfour, une région de l'ouest du Soudan.

Le Malawi a ratifié le statut de Rome, fondateur de la CPI, ce qui l'oblige en théorie à arrêter M. Béchir en cas de venue sur son territoire.

Début mai, la présidente du Malawi, Joyce Banda, avait souhaité que M. Béchir ne participe pas au sommet, prévu du 9 au 16 juillet, afin de ne pas mécontenter les bailleurs de fonds internationaux.

fm-clr/cpb/ej

PLUS:afp