NOUVELLES

L'avocate des Merah en France vendredi pour déposer plainte contre le Raid

08/06/2012 12:48 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

L'avocate algérienne mandatée par la famille de Mohamed Merah s'est rendu vendredi en France pour lancer les procédures de dépôt de plainte contre le Raid, a-t-on appris auprès du père du tueur de sept personnes à Toulouse et Montauban (sud-ouest de la France).

"J'ai accompagné Me Zahia Mokhtari à l'éroport d'Alger où elle embarqué dans un avion à 10H00 (09H00 GMT) à destination de Paris d'où elle se rendra directement à Toulouse", a déclaré à l'AFP Mohamed Benallel Merah.

L'avocate a voyagé seule", a-t-il précisé. Me Mokhtari, qui devait se rendre en France en mai, a avait du reporter son voyage à une date ultérieure pour permettre à un confrère membre du collectif de la défense de la famille Merah de l'accompagner.

"Me Mokhtari va entamer les procédures de dépôt de plainte au plus tard lundi", a ajouté le père de Mohamed Merah.

"Je ne me rendrai en France qu'une fois la date de l'audience fixée. Je reste optimiste après les changements intervenus en France (élection de François Hollande). Dieu sait que nous n'avons commis aucun mal" a-t-il précisé.

Cinq avocats algériens font partie du collectif de la défense. Des confrères français vont également les assister dans les procédures de dépôt de plainte en France, selon Me Mokhtari.

Parmi ces avocats français figure Me Isabelle Coutant-Peyre, l'épouse du vénézuélien Ilich Ramirez Sanchez, plus connu sous le nom de Carlos, emprisonné en France après avoir été condamné à la prison à vie pour le meurtre de deux policiers et d'un indicateur de la police en 1975.

Me Mokhtari avait affirmé début avril détenir des preuves de "la liquidation" du tueur de Toulouse. Elle avait évoqué deux vidéos identiques de 20 minutes chacune, probablement filmées par Merah lui même, qui prouvent qu'il a été "liquidé" par le Raid (unité d'élite de la police française)

Mohamed Merah, 23 ans, avait été tué le 22 mars lors de l'intervention des policiers du Raid dans son appartement à Toulouse, après 32 heures de siège.

Les 11, 15 et 19 mars, il avait tué sept personnes: trois soldats parachutistes, trois écoliers et un enseignant juifs à Toulouse et Montauban

Durant les 32 heures du siège de son appartement toulousain, Mohamed Merah a revendiqué ses assassinats, affirmé avoir réfléchi à d'autres actes, clamé ses liens avec les talibans et le banditisme selon un document d'enquête dont l'AFP a eu connaissance.

ad-abh/ej

PLUS:afp