NOUVELLES

La présidente du Malawi décide de vendre le jet présidentiel

08/06/2012 10:36 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

Joyce Banda, la chef d'Etat du Malawi, a finalement décidé de mettre en vente le jet présidentiel acquis par son précédesseur, dans le but de faire des économies et de récupérer quelques devises, a rapporté vendredi l'agence de presse malawite.

"Le gouvernement est d'accord pour dire que nous devons vendre le jet présidentiel. Je ne sais même pas pourquoi nous en avons besoin", a dit Mme Banda, citée par l'agence alors qu'elle se trouve à Londres.

La décision d'acheter cet appareil, d'un coût de 11 millions d'euros, avait fait scandale au Malawi, où 40% des 13 millions d'habitants vivent avec moins de un dollar par jour.

La revente de l'avion, a dit Mme Banda, "est cohérente avec ma vision d'un rétablissement de l'économie, et démontre aux Malawites que je suis prête à faire des sacrifices avec eux".

Mme Banda a entrepris de relancer l'économie de son pays, et de regagner la confiance des donateurs internationaux, échaudés par la mauvaise gestion de l'ancien président Bingu wa Mutharika, décédé début avril. Elle a drastiquement réduit les dépenses gouvernementales.

Le jet était devenu un symbole de l'autocratie et des dérives de Mutharika, sur la fin de son second mandat.

fm/cpb/clr/sba

PLUS:afp