NOUVELLES

Japon: un dernier suspect lié à l'attentat de 1995 est pourchassé par la police

08/06/2012 01:46 EDT | Actualisé 08/08/2012 05:12 EDT

TOKYO - Des milliers de policiers japonais tentaient vendredi de retracer le dernier suspect qui aurait participé à l'attaque au gaz mortel dans le métro de Tokyo il y a 17 ans.

La traque de Katsuya Takahashi a été relancée de plus belle cette semaine, après la reddition d'un suspect plus tôt cette année et la capture d'une autre dimanche.

Quelque 5000 policiers ont été déployés dans les rues de Tokyo vendredi pour distribuer des photos et garder un oeil sur les transports en commun, dans l'espoir de l'empêcher de fuir la capitale.

L'homme de 54 ans compte parmi les individus les plus recherchés du Japon pour son rôle présumé dans cette attaque qui a fait 13 morts et plus de 6000 blessés en 1995.

Une caméra de sécurité a filmé Takahashi plus tôt cette semaine, au moment où il tentait d'effectuer un retrait bancaire peu après la capture de sa complice présumée. Les policiers croient qu'il se cache dans la région de Tokyo, possiblement sous une fausse identité.

Quelque 200 membres de la secte Aum Shinrikyo ont été condamnés pour leur participation à cette attaque et à des dizaines d'autres crimes. Treize d'entre eux, dont le leader Shoko Asahara, ont été condamnés à mort.

Makoto Hirata avait pris le pays par surprise en se rendant aux policiers la veille du Jour de l'an. L'autre fugitive, Naoko Kikuchi, a immédiatement admis son identité quand elle a été épinglée dimanche. Elle est accusée d'avoir participé à la production du gaz sarin utilisé lors de l'attaque.

La secte Aum Shinrikyo a été rebaptisée Aleph et compte toujours des centaines de membres. Ses activités sont surveillées étroitement par la police.

PLUS:pc